Manifestations en Europe pour la Journée mondiale pour le Darfour

Redaction

Sld, Sauver Le Darfour Europe, 30 Mars 2007

Des manifestations ont eu lieu dimanche dans plusieurs capitales européennes pour réclamer une action plus vigoureuse de la communauté internationale et la protection des civils à l'occasion de la Journée mondiale pour le Darfour.

La plus importante s'est déroulée à Londres, où plusieurs centaines de personnes se sont rendues au 10, Downing Street, la résidence du Premier ministre Tony Blair, pour déposer une lettre lui demandant de continuer à exercer une pression sur le gouvernement soudanais.Ils ont également retourné un sablier de deux mètres rempli d'un liquide rouge symbolisant du sang pour marquer le début du conflit il y a quatre ans.

Des manifestations ont également eu lieu à Rome, Berlin, Budapest et Stockholm, et des rassemblements ont été organisés samedi à Paris et Bruxelles.

"Le temps presse pour les gens du Darfour et nous vous appelons à continuer à exercer une pression sur le gouvernement du Soudan jusqu'à ce qu'il y ait une force internationale efficace de maintien de la paix sur le terrain pour protéger les civils", ont écrit les manifestants à Tony Blair.

Ils ont également réclamé des "sanctions ciblées" pour contraindre les parties à respecter le cessez-le-feu.

A Rome, le vice-Premier ministre Francesco Rutelli a estimé que "le Darfour était l'emblème de l'incapacité de l'homme contemporain à imposer les droits de l'homme fondamentaux", alors que quelques centaines de manifestants défilaient dans la ville.

A Berlin, 200 personnes ont tapé sur des casseroles et fait sonner des réveils pour dénoncer les crimes "largement ignorés au Darfour". Elles ont également déroulé une banderole sur laquelle était inscrit: "Il est midi moins cinq, nous tirons la sonnette d'alarme!".

A Paris, 300 personnes avaient formé samedi une chaîne humaine pour rappeler aux candidats à la présidentielle française "leurs engagements" envers le Darfour, et à Bruxelles, une centaine de personnes se sont couchées par terre en faisant les morts [www.sauverlerdarfour.org].

"Comment pourrais-je ne pas être là ? Ce qui me fait peur, ce n'est pas la méchanceté humaine, car elle existera toujours, c'est l'apathie des gens", a déclaré l'écrivain Marek Halter, qui participait à la manifestation parisienne.

De leur côté, des artistes américains et britanniques, parmi lesquels George Clooney, Hugh Grant, Mick Jagger, Elton John et Mia Farrow ont appelé la communauté internationale à "mettre un terme à son immobilité et à prendre des mesures décisives" pour mettre fin aux "atrocités" au Darfour.

Enfin, Yad Vashem, le mémorial aux victimes de la Shoah à Jérusalem, a appelé l'ONU à tout faire pour empêcher la poursuite du génocide au Darfour. "En tant que représentants de la plus importante organisation juive pour la commémoration de l'Holocauste, un génocide qui s'est produit alors que le monde se taisait, nous ressentons une obligation particulière à tirer la sonnette d'alarme pour le Darfour", ont affirmé ses responsables.

Le conflit qui sévit depuis plus de quatre ans au Darfour, région de l'ouest du Soudan, a fait 200.000 morts et deux millions de déplacés, selon l'ONU, des chiffres contestés par le Soudan, qui parle de seulement 9.000 morts.