Le Darfour a besoin d'une aide urgente

Redaction

Rtl.be, 21 Janvier 2007

Une centaine de personnes ont manifesté et formé une chaîne humaine ce matin dès 11h00 au rond-point Schuman à Bruxelles pour appeler l'Union européenne à se mobiliser rapidement pour le Darfour.

La manifestation relève d'une initiative des sénateurs de tous les partis francophones. Ceux-ci demandent une action urgente de la communauté internationale au Darfour. La situation humanitaire dans cette région située à l'ouest du Soudan est catastrophique. 10.000 personnes y perdraient la vie chaque mois. On recenserait deux millions de personnes déplacées et la famine toucherait entre 3 et 5 millions de Soudanais. La stabilité de toute la Corne de l'Afrique semble menacée par cette situation qui entraîne des flux migratoires importants, ainsi que par le conflit en Somalie.

Au cours d'un débat à ce sujet au Sénat jeudi dernier, toutes les formations démocratiques ont rappelé la position privilégiée de la Belgique qui, en tant que membre non-permanent du Conseil de sécurité des Nations unies, peut faire usage d'une diplomatie dynamique. Elles demandent que le Conseil (européen) Affaires générales de demain prolonge son soutien à l'AMIS (African Mission in Sudan, l'équipe d'intervention de l'Union africaine au Soudan). Le budget pour 2007 est dilapidé. Les Etats membres devront libérer de nouveaux moyens.

Pour augmenter la pression sur le gouvernement soudanais, les manifestants plaident pour un renforcement des sanctions à son égard. Ils exigent ainsi que les sanctions inscrites dans la résolution 1591 des Nations unies, datant de 2005, soient adoptées. Il s'agit, entre autres, d'une interdiction de voyager et du gel des avoirs des membres du gouvernement. Les manifestants veulent en outre que la communauté internationale instaure une interdiction de survoler le Darfour et prennent des sanctions économiques, notamment autour de l'exportation de pétrole.