Chat 20 Minutes

Mahor Chiche

Site 20 Minutes, 19 Septembre 2006

Le conflit au Darfour a fait environ 300.000 morts et plus de 2,5 millions de déplacés depuis février 2003. L'Union Africaine doit décider mercredi 20 septembre si elle garde sa force sur place ou si elle la retire, ce qui fait craindre une catastrophe humanitaire sans précédent.

Posez dès maintenant vos questions à Mahor Chiche, président et fondateur de l'association Sauver le Darfour.

Il y a répondu mercredi 20 septembre à 18h depuis la rédaction de 20 Minutes.

1. Le conflit

Bonjour. Quelles sont les religions des belligérants dans ce conflit ? merci JULOT

Les habitants du Soudan ont des religions diverses, mais depuis 1989 le régime de Khartoum qui est islamiste a instauré « la charria » en religion d’Etat.
Cette décision a aggravé le conflit de religion qui opposait les musulmans du Nord du Soudan aux chrétiens et animistes du Sud. Sous l’égide de la communauté internationale, après 20 ans de guerre Nord-Sud, un accord de paix a été conclu.

Malheureusement, depuis février 2003, un nouveau conflit meurtrier a éclaté à l’Ouest du Darfour.
Le conflit actuel oppose les milices Janjawids alliées du gouvernement de Khartoum aux forces rebelles qui revendiquent une plus grande autonomie des trois Darfour en particulier concernant les ressources de cette région.
Plus de 50 000 darfouriens ont été massacrés, tandis que 250 000 autres ont péri des suites de la guerre. On compte actuellement plus de 3 millions de réfugiés et de déplacés, le Darfour c’est selon Koffi Annan « l’enfer sur terre ».

Est-il juste de parler d’« Arabes » et d’ « Africains » dans le conflit du Darfour ? Senghor

Le régime de Khartoum est issu d’un coup d’Etat, il a receuilli à peine 15 % des voix. Les soudanais sont donc soumis à un régime non démocratique. Comme souvent, ce type de régime pour se maintenir au pouvoir tend à diviser.
Une minorité de la population de Khartoum a été arabisée (langue, culture.. .) et soutient la notion de la supérorité de la race « arabe » sur les noirs (la constitution soudanaise indique clairement cela).
Aujourd’hui les populations noires de cultivateurs du Darfour : les Für (ils sont les plus nombreux), les Massalits, et les Zhagawis sont considérées comme appartenant à des tribus africaines.
Les agresseurs : les Janjawids « cavaliers à cheval » sont quant à eux considérés comme « arabes » et issus de tribus arabisées.
On peut donc dire qu’il existe au Darfour des tribus noires et d’autres arabes, mais il convient de rappeler qu’elles sont toutes musulmanes.

Quelle est donc la limite entre politique et humanitaire, les occidentaux et les conseillers en communication israéliens ne sont ils pas en train de manipuler et de tirer profit de la situation? Que Bush grand homme de paix devant l éternel soit aussi 'concerné ' sur ce problème ne vous fait pas tiquer? Qui êtes vous Mr Chiche, quels sont vos états de service de l’humanitaire, que pensez vous de la rébellion du sud soutenue militairement par les américains contre Khartoum, il s agit d une guerre clanique avec des dizaines de groupe incontrôlés et incontrôlables, pourquoi soudain des ailes de justicier? Jean

Cher Jean,
La défense des droits de l’homme me paraît une cause fondamentale pour l’avenir de nos civilisations et en tant que citoyen j’ai depuis longtemps (mes 17 ans) décidé de m’engager pour leur défense. Mon envie n’est pas d’être un nouveau justicier, mais d’aider à la défense de causes justes !
J’ai lutté pour les sans papiers, contre l’extrême droite, pour une Bosnie multiculturelle, contre le communautarisme car chacune de ces causes me paraît juste.

Ce qui me fait tiquer c’est qu’alors qu’on fait œuvre d’introspection sur le silence de la communauté internationale lors du Rwanda, l’indifférence vis à vis du Darfour gagne les citoyens et les décideurs.
Depuis 2003 10 000 civils tombent au Darfour et tout le monde s’en désintéresse parce que ce conflit se situe en Afrique. Pire, les divisions internes aux darfouriens aggrave la situation humanitaire sur place.
De par le monde, de nombreux citoyens et militants se sont engagés à faire œuvre de pédagogie pour faire connaître le drame du Darfour.
Aux Etats-Unis la mobilisation des étudiants est massive : plus d’un million de carte postales ont été adressée au President Bush. Que le Président américain ou M Colin Powell ou Mme Hilary Clinton reconnaissent le caractere genocidaire des atrocités commises me paraît une bonne chose pour les darfouriens quelques soient les divergences de fonds que je peux avoir avec la politique du Président américain.

Qu'y a t il de si précieux dans cette région du Darfour pour que le gouvernement central veuille ainsi y anéantir les populations locales ? Ou est-ce une "simple" question de différence de religion ? Je croyais que c'était le Gouvernement central qui détenait la clé des richesses pétrolières... et que le Darfour était un endroit très pauvre, peu peuplé, dénué de structures stratégiques comme les routes, aéroport, etc, et de villes de taille importante ? En quoi alors le Darfour est-il une menace pour le Gouvernement du Soudan ? Quels moyens d'actions auraient les pays dits "occidentaux" dans ce cas de figure si particulier ?
Il se pose plus que jamais le problème de l'interventionnisme des pays riches dans le fonctionnement des pays dit sous-développés... et des conséquences désastreuses de ces interventions plus ou moins louables... Pourquoi cela serait-il différent avec le Soudan et le Darfour ? N'ont-ils pas le droit de mener leur vie et de faire leurs erreurs, d'en assumer les risques et les conséquences ? d'enfin grandir et d'évoluer à leur façon ? Sand

Salut Sand,

Avant tout il faut comprendre que le Darfour a toujours été négligé par le gouvernement central de Khartoum, et que les richesses du Soudan n’ont donc jamais profité aux Darfouriens. Pour changer cet état de choses (surtout que le Sud a grâce à la paix pu bénéficier de millions d’euros de la communauté internationale), des mouvements rebelles ont pris les armes en février 2003, depuis la répréssion du gouvernement soudanais et de ses alliés Janjawids et de l’avis de tous brutale.
La communauté internationale a laissé l’Union Africaine tenter par sa présence d’empêcher les massacres. Mais aujourd’hui tout le monde constate l’inefficacité de cette force et le risque que comporte son départ prévu le 30 septembre pour les populations civiles du Darfour.
Biensur chaque Etat peut faire ses propres erreurs, et les pays riches doivent aider au co-developpement, mais là si on ne fait rien on laisse se faire un GENOCIDE. Et ça ce n’est pas admissible.


Il parait qu il y a du pétrole au Darfour depuis peu confirmez vous? Il faut bien sur agir pour aider les soudanais a vivre en paix, mais la récupération religieuse et politique de ce conflit est très curieuse, qu en pensez vous donc?

Oui, des ressources minières et pétrolières ont été découvertes au Darfour. Selon moi le problème n’est pas la religion, mais la démocratisation du régime soudanais. Le Soudan retrouvera la paix lorsque la Démocratie y sera rétablie.

S'agit-il d'un conflit racial? Janjawid

Selon moi il y’a bien des crimes racistes au Darfour. Le conflit oppose les Janjawids issus des tribus arabisées aux tribus africaines.


2. Le rôle de la communauté internationale

Pourquoi est-on au courant depuis plusieurs mois maintenant et qu'aucune intervention ne semble être prévu? Mathieu

Mathieu, plusieurs résolutions de l’ONU ont été votées et une force de protection des civiles est déjà sur place : l’Union Africaine. Mais malheureusement ces résolutions demandent toujours l’accord de Khartoum pour leur application et les forces de l’UA sont bien trop sous équipées et sous payées pour pouvoir être efficaces.
La résolution1706 prévoit enfin une intervention mais elle risque bien elle aussi de demeurer un vœu pieu car elle conditionne toujours son application au consentement du régime soudanais.

Bonjour, pouvez vous expliquer comment ça se fait qu'on parle des massacres et déportations de masse du Darfour que maintenant alors qu'ils ont commencés il y a déjà des années. Pouvez vous expliquer aussi le silence de la communauté internationale sauf quelques pays anglo-saxons sur ce génocide pendant tout ce temps. http://www.coxandforkum.com/archives/000383.html est ce parce que les bourreaux sont des islamistes et non les boucs émissaires habituels (israéliens, américains...) et que les victimes ne sont pas des musulmans mais des chrétiens et des animistes? Dave

L’indifférence des médias francophones tranche avec celles des médias anglosaxons ceci s’explique evidemment par les liens historiques du Commonweath avec le Soudan.
Le fait que le regime soudanais soit islamiste interdit evidemment aux tenants du politiquement correct de critiquer les atrocités commises, mais le temps du reveil mediatique et citoyen semble être venu puisque de plus en plus d’articles en français paraissent sur le drame du Darfour. Evidemment encore une fois cela nous paraît pas trop tardif.

Bonjour Mahor. Peut-on réellement parler de génocide à propos du Darfour? N'est-ce pas exagéré? La communauté internationale me semble plus concernée que lors de la crise rwandaise. Ai-je tort? Khartoum

L’ONU a clairement qualifié de crimes contre l’humanité et crimes de guerre les atrocités commises au Darfour.
Le procureur de la cour pénale Inetrnationale parle quant à lui de massacres à grandes échelles
Mme Rice, M Bush, M Douste Blazy ont reconnu qu’il s’agissait au Darfour d’un génocide.
Outre atlantique personne ne se pose la question sémantique tout le monde a bien compris qu’il y’a urgence à intervenir. En Europe, nos décideurs en sont encore à se demander doit-on dire génocide ou actes avec intentions génocidaires LOL

Malheureusement le drame du Rwanda n’a pas servit de reveil des consciences, car je peux t’assurer que malgré les nombreux rapports sur la situation des darfouriens l’indifférence à l’égard du Darfour demeure !

3. Comparaison avec le Rwanda

Peut-on réellement comparer ce qui s'est passé au Rwanda et ce qui s'est passé au Darfour ? Ca me semble un peu exagéré... non ? Sandrine

Au Rwanda le génocide s’est executé en 4 mois, là le régime soudanais et ses alliés planifient leur génocide depuis 2 ans. L’inaction de la communauté internationale, l’indifférence à l’égard des crimes commis est comparable, mais a comparaison doit s’arrêter là.

4. Vers une sortie de crise ?

Quelle serait la voie la plus efficace pour cesser ces massacres? La voie politique, militaire et qui est le plus à même d'intervenir? l onu? l'unité africaine? Samuel

Aujourd’hui, l’Union Africaine a montré ses limites, il faut essayer toutes les voies, mais la plus légitime sera celle de l’ONU.
A defaut il faudra penser à une operation similaire à celle du Kossovo
Il faut savoir que l’armée soudanaise est une des dernières au monde…

Le Soudan va-t-il faire parti de l'axe du mal? clampin57

L’axe du mal n’est pas une notion facilement definissable en droit international, c’est plus une notion politique et geographique.
Cependant il est clair que le régime soudanais est un régime brutal et a-démocratique et qu’il a acceuilli Ben Laden ; alors dans la vision du Président Bush il doit sans doute estimer que le régime du President Al Beshir fait partie de l’axe du mal.


5. Autre

Quelle est la différence entre vous et le collectif Urgence Darfour? Jijo

Le collectif urgence darfour est un collectif d’associations, l’association Sauver Le Darfour est quant à elle une association citoyenne qui a décidé de faire œuvre de pédagogie, d’interpeller les pouvoirs politiques sur leur action future pour le Darfour et de lancer des comités locaux (Blois, Dijon, Lyon, Avignon, 92, 94…). Evidemment notre objectif final ets le même : arrêter les massacres au Darfour.

Quelles actions concrètes ont été menées en France pour sensibiliser les politiques et l'opinion publique? Quels hommes politiques sont actifs sur ce sujet? Nos relations diplomatiques avec le Soudan sont-elles un frein pour sauver les populations? Enfin, la mobilisation est-elle plus forte dans les autres pays européens ou les Etats-Unis? Bob

Salut Bob,

Sauver Le Darfour a interpellé par voie de presse Mme Segolene Royal et Monsieur Nicolas Sarkozy (Liberation 3 et 4 aout 2006) sur ce qu’ils comptent faire pour le Darfour s’ils étaient élus ?

Sauver Le Darfour dispose également de l’une des meilleure base d’information française sur le Darfour. Nous avons pour cette année de nombreux projets : realisation d’un film de sensibilisation, organisation de debats…

Les responsables politiques commencent à integrer dans leur discours la question du Darfour et nous comptons bien dans ce moment de désignation des candidats à la presidentielle et d’élaboration des programmes influer pour obtenir que la France prenne comme elle l’as fait au Liban une initiative pour la Paix au Darfour.

La mobilisation est tres forte aux Etats Unis et en Angleterre, mais elle dépend de chacun de nous alors rejoignez Sauver Le Darfour; www.sauverledarfour.org et vous contribuerez à faire connaître cette cause.

Merci pour vos questions. Au revoir.