Bloggueurs et internautes ! Le Darfour a besoin de votre aide !

Jeremie Berrebie

Site Internet : Http://www.berrebi.org/, 14 Juillet 2006

Jeremie B: Qui êtes vous ?

Mahor Chiche : Sauver Le Darfour (SLD) est une association qui regroupe des citoyens, des comités locaux SLD, des associations, des organisations politiques et des personnalités afin de mobiliser l’opinion publique internationale pour une intervention de l’ONU en faveur des populations civiles du DARFOUR.

JB: Où se trouve le Darfour ?

MC : Le Darfour est une province de l’Ouest du SOUDAN de 6 millions d’âmes, soit en Afrique. Cette région est peuplée de nombreuses tribus musulmanes.

JB: Que s’y passe t’il ?

MC : Depuis 2003, on compte près de 300 000 morts, 230 000 réfugiés et plus de 2 millions de déplacés qui ne peuvent s’expliquer que par une politique de nettoyage ethnique organisée par le pouvoir soudanais.
Le gouvernement soudanais s’en prend aux populations civiles des tribus musulmanes noires du Darfour. Khartoum arme les milices arabes Janjaweeds qui volent, violent, pillent et tuent aux cris de “Tuer tous les Noirs, tuez tous les esclaves”. Les enquêteurs de l’ONU ont qualifié de crimes de guerre et crimes contre l’humanité les exactions sur les populations civiles du Darfour.
Selon Kofi Annan, “le Darfour, c’est l’enfer sur terre“.

JB: Pourquoi personne n’en parle ?

MC : La communauté internationale se désintéresse du Darfour parce qu’il ne
représente aucun intérêt stratégique.
Les médias ne s’y intéressent pas car c’est loin, c’est en Afrique et peu vendeur.
On a beaucoup de mal à faire connaître ce drame, on a besoin de la mobilisation
des personnalités et des citoyens pour rendre importante cette cause.
JB: Que peut on faire pour faire arrêter ça ?

MC : Aujourd’hui, il faut appliquer l’article 42 du chapitre 7 de la Charte des
Nations Unies, le Conseil de sécurité peut entreprendre, au moyen de forces
aériennes, navales ou terrestres, toute action qu’il juge nécessaire au maintien ou au rétablissement de la paix et de la sécurité internationale.
Pour faire cesser le génocide, l’ONU s’est malheureusement résignée à obtenir le
consentement du gouvernement soudanais ce que n’impose nullement la Charte des Nations Unies.
Seule l’intervention des casques bleus permettrait de prévenir ou de réagir
contre les attaques sur les populations civiles du Darfour et de protéger les
travailleurs humanitaires afin qu’ils remplissent leurs missions en toute sécurité.

JB: Que répondent les dirigeants politiques à vos appels ?

MC: Dominique De VILLEPIN vient de débloquer 4 millions d’euros pour le Darfour via le programme alimentaire mondial (PAM. De nombreux parlementaires soutiennent la mobilisation pour le Darfour en signant divers appels et en participant à nos initiatives.
Il faut de toute urgence faire pression sur le Président de la République pour qu’au sein du Conseil de sécurité, il presse la Chine et la Russie de voter une intervention des casques bleus.