Sauver Le Darfour dans le monde

Vers une expulsion de réfugiés du Darfour ?

Rfi, 15 Novembre 2007

La justice britannique a approuvé mercredi la décision du gouvernement concernant le renvoi de trois réfugiés vers le Darfour. Une décision qui pourrait entraîner l'expulsion de centaines de demandeurs d'asile vers le Soudan et mettre leur vie en danger.

La décision des « Law Lords » - la plus haute juridiction d'appel en Grande-Bretagne - remet en question le sort des trois réfugiés darfouris et les associations caritatives qui les soutiennent n’ont pas caché leur abattement.

Néanmoins, les responsables s’attendaient à ce jugement qui devait essentiellement trancher sur un point juridique.

En avril dernier, une cour d’appel avait estimé illégale la décision du ministère de l’Intérieur de ne pas leur accorder l’asile politique, arguant que les conditions de vie dans les camps de réfugiés du Soudan rendait la réinstallation des demandeurs d’asile trop difficile.

Or les « Law Lords » ont jugé, eux, qu’il n’y avait aucune illégalité dans l’action du « Home Office ».

Les associations ne peuvent plus contester cette décision finale, mais demandent au gouvernement, maintenant qu’il a eu gain de cause, de renoncer à ces expulsions tant que la situation ne se sera pas améliorée au Darfour.

Elles font d’ailleurs remarquer l’incohérence de la position du gouvernement qui laisse d’un côté le Home Office renvoyer des réfugiés tandis que de l’autre le Premier ministre Gordon Brown affiche son engagement très personnel pour faire cesser les violences au Darfour.

Ces associations appellent donc le gouvernement à revoir sa politique sur le Soudan, d’autant qu’un récent rapport, fourni par l’organisation de défense des droits de l’Homme Aegis Trust, fait état de tortures subies par des réfugiés darfouris qui venaient d’être expulsés à Khartoum par le gouvernement britannique.