Sauver Le Darfour dans le monde

Eliason pour la poursuite des négociations de Syrte

Panapress, 13 Novembre 2007

L'envoyé spécial du secrétaire général des Nations unies au Darfour, Jan Eliason, a souligné mardi l'importance de la poursuite des négociations finales relatives à la paix dans la province occidentale du Soudan, ouvertes depuis deux semaines dans la ville de Syrte (centre de la Libye).

"J'ai rencontré à Syrte l'équipe de soutien à la médiation commune de l'Union africaine (UA) et des Nations unies, afin de mener d'intenses consultations avec nos amis libyens. J'ai rencontré également les représentants des mouvements de rebellion au Darfour, la délégation du gouvernement soudanais et les représentants de la communauté internationale présents à Syrte et j'ai adressé un message à travers ces rencontres sur l'importance de la poursuite du processus de Syrte des négociations et des concertations", a déclaré M. Jan Eliason à l'issue d'une session de concertation.

Le diplomate onusien a ajouté dans une déclaration à la presse : "nous avons commencé un processus de négociations finales relatives à la paix au Darfour. C'est un procesus irréversible qui sera mené à Syrte jusqu'à son terme. Nous espérons que les mouvements accélérent leurs préparatifs pour ces négociations. Plusieurs représentants des mouvements et du gouvernement soudanais et l'équipe de soutien à la médiation commune resteront sur place après notre départ aujourd'hui de la ville de Syrte".

Il a précisé qu'il y'aura également des contacts avec le gouvernement soudanais et les mouvements de rebellion à Juba et au Darfour (Soudan) et qu'il leur sera accordé le temps nécessaire pour parachever leurs entretiens et concertations.

"Nous voulons le maintien de l'arrêt des actes d'hotilité et la préservation du calme sur le terrain au Darfour jusqu'à ce qu'on puisse terminer ce procesus pacifique. Tout comme nous espérons du gouvernement soudanais et des représentants des mouvements qu'ils aident et facilitent le procesus des négociations et entretiens à la manière de l'hôte libyen qui a offert ici toutes les facilités depuis le début du processus des négociations", a indiqué à ce propos M. Eliason.

A signaler que M. Eliason et les chefs des négociateurs de l'UA, Sam Eybouk et des Nations unies, Tchan Prook Zaheyoun, ont quitté mardi après-midi Syrte vers la capitale erythréenne, Asmara, dans le cadre de leurs rencontres avec les pays voisins du Soudan (Libye, Egypte, Tchad et Erythrée) en vue de travailler avec les différentes parties pour parachever les négociations.

"Mon message maintenant est clair. Il consiste à appeler tout le monde à oeuvrer pour la poursuite du processus de Syrte jusqu'à la fin des négociations. J'espère que ceux qui restent ici et les autres au Darfour et à Juba vont bien se préparer pour le parachèvement de ces négociations pour parvenir à la réalisation de la paix au Darfour", a insisté l'envoyé spécial de l'ONU au Darfour.

Les négociations finales relatives à la paix dans la province du Darfour se sont poursuivies mardi pour la troisième semaine consécutive, dans le cadre des séances de concertation à huis-clos entre les officiels de l'ONU et de l'UA, les représentants de la délégation du gouvernement soudanais, les délégations des mouvements rebelles du Darfour présentes à Syrte et les délégations des observateurs et de la Libye.

Les pourparlers entre le gouvernement soudanais et les mouvements rebelles non signataires de l'accord de paix d'Abuja ont, rappelle-t- on, démarré le 27 octobre 2007 à Syrte, dans le centre de la Libye.