Sauver Le Darfour dans le monde

Adoption des missions de la Bundeswehr au Soudan

News Press, 13 Novembre 2007

Le gouvernement fédéral a décidé de l'intervention de la Bundeswehr dans deux missions de paix des Nations Unies au Soudan. La participation des forces armées allemandes à la Mission des Nations Unies au Soudan (MINUS) est prolongée d'une année. En outre, la Bundeswehr s'engage également auprès de l'opération hybride Union africaine-Nations Unies au Darfour (MINUAD, en anglais UNAMID), dans l'ouest du pays.

La participation des forces armées allemandes à la MINUS sera prolongée sans modification de son contenu jusqu'au 15 août 2008. La décision a été prise sous réserve de l'approbation constitutive du Bundestag.

Jusqu'à 75 observateurs militaires non armés prennent part à la mission pour l'Allemagne. Actuellement, 37 soldats de la Bundeswehr ainsi que 5 policiers supplémentaires sont déployés au Soudan.

La Bundeswehr apporte une contribution durable au règlement d'un conflit qui fait partie des plus longs et des plus sanglants sur le continent africain. La MINUS soutient les anciennes parties au conflit dans la mise en œuvre de l'accord de paix Nord-Sud datant de 2005. Son rôle est également déterminant dans l'instauration de la sécurité pour la reconstruction économique et politique du Sud-Soudan.

Premiers succès de la mission de paix MINUS

Le retrait des troupes des deux côtés a énormément progressé, de même que la mise en place des structures administratives dans le Sud-Soudan évolue. Par ailleurs, de nombreux réfugiés retournent dans leur pays et y construisent une nouvelle existence avec l'appui de la communauté internationale.

En sa qualité d'élément stabilisant, la MINUS reste pour l'instant indispensable. C'est ce qu'a aussi souligné le Secrétaire général des Nations Unies lors de son voyage dans cette région du Soudan. Il a exhorté la communauté internationale à également renforcer son soutien au processus de paix Nord-Sud. Étant donné la situation au Darfour, ce processus de paix a souvent tendance à être oublié.

Participation à la MINUAD au Darfour

De plus, le gouvernement fédéral a décidé d'envoyer jusqu'à 250 soldats pour participer à la MINUAD. Ces derniers peuvent être employés comme personnel destiné aux états-majors, en tant qu'experts chargés des missions de liaison, de conseil et de soutien ainsi que dans le cadre du soutien au transport aérien.

Conformément à la résolution 1769, la mission de paix des Nations Unies MINUAD doit remplacer au 31 décembre 2007 au plus tard l'actuelle Mission de l'Union africaine au Soudan (MUAS), que la Bundeswehr soutient avec un contingent de 200 soldats maximum.

La décision de créer la MINUAD a été prise par le Conseil de sécurité des Nations Unies et le Conseil de paix et de sécurité de l'Union africaine, en accord avec le gouvernement soudanais. L'élargissement de la mission de paix est devenu nécessaire car la MUAS n'est pas parvenue à une amélioration de la situation humanitaire et de la situation de sécurité, malgré l'aide de la communauté internationale.

Dans le domaine de l'aide d'urgence humanitaire et au développement, les prestations du gouvernement fédéral au Soudan et dans l'est du Tchad s'élèvent déjà à près de 19 millions d'euros pour l'année en cours. Ce soutien financier est principalement destiné à l'aide au Darfour et aux réfugiés du Darfour au Tchad.

UNAMID - United Nations African Union Mission in DarfurLa MINUAD dispose d'un contingent pouvant atteindre 19 555 soldats (dont 360 observateurs militaires et officiers de liaison). En outre, l'opération comprend une composante civile, dont font partie jusqu'à 3 772 policiers ainsi que 19 unités de police organisées, pouvant chacune comporter un maximum de 140 membres.