Sauver Le Darfour dans le monde

Ordre d'expulsion contre un haut responsable de l'Onu au Darfour

Edicom.ch, 08 Novembre 2007

Les autorités du Sud-Darfour ont ordonné l'expulsion de Wael al Haj Ibrahim, le principal responsable humanitaire de l'Onu présent dans cet Etat du Soudan. Elles l'accusent de violation des règles de l'action humanitaire.

Al Haj Ibrahim, Canadien d'origine palestinienne, dirigeait le Bureau de coordination de l'aide humanitaire des Nations unies (OCHA) dans la ville de Nyala. Ce bureau est chargé de l'aide destinée à environ un million de personnes déplacées au Darfour.

Cela représente près de la moitié du nombre de total de personnes qui, selon des experts indépendants, disent avoir été contraintes à fuir leurs habitations au Darfour en quatre ans et demi de conflit. Celui-ci oppose les forces gouvernementales, leurs milices arabes alliées et les groupes rebelles darfouris.

"Les Nations unies sont vivement préoccupées par les implications de cette décision", a déclaré Marie Okabé, porte-parole des Nations unies, ajoutant que l'ordre d'expulsion lancé par le gouverneur du Sud-Darfour n'obligeait pas al Haj Ibrahim à quitter le Soudan. Selon Marie Okabé, cette expulsion viole certains accords signés entre les Nations unies et le gouvernement soudanais pour faciliter l'acheminement de l'aide au Darfour.

Les Nations unies ont précisé que l'ordre d'expulsion du gouverneur du Sud-Darfour accuse al Haj Ibrahim de violation des "règles de l'action humanitaire", sans spécifier en quoi il en était coupable.