Sauver Le Darfour dans le monde

Darfour: Bush presse l'ONU pour le déploiement d'une force de paix

Afp, 29 Octobre 2007

Le président américain George W. Bush a exhorté l'ONU mardi à déployer la force de paix prévue pour le Darfour et a affirmé la nécessité de maintenir la pression sur toutes les parties prenantes à la guerre civile sévissant dans cette région du Soudan.

A l'issue d'entretiens avec son homologue ougandais Yoweri Museveni à la Maison Blanche, M. Bush a indiqué avoir parlé le jour même au secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon et l'avoir appelé instamment à "agir et déployer des soldats dans la région du Darfour le plus vite possible".

M. Bush a aussi jugé "important de continuer à mettre la pression sur les différentes parties pour qu'elles trouvent un accord qui aidera à mettre fin au génocide".

M. Bush a aussi évoqué avec son interlocuteur l'accord entre le nord et le sud du Soudan, et "notre désir de veiller à ce que nous appliquions cet accord".

M. Bush a fait du Darfour, en proie selon lui à un "génocide", l'une des grandes causes humanitaires de sa présidence, mais il est soumis aux Etats-Unis à la pression d'un fort lobby selon lequel ses efforts et ceux de la communauté internationale ne portent pas assez rapidement leurs fruits.

La décision des principaux groupes rebelles de boycotter des pourparlers en cours en Libye a encore compliqué les efforts pour ramener la paix dans une région où les rebelles combattent l'armée gouvernementale depuis février 2003.

La guerre au Darfour et ses conséquences ont fait 200.000 morts et ont déplacé plus de deux millions de personnes, selon des estimations généralement admises. Elles sont contestées par Khartoum qui parle de 9.000 morts.

Une force de maintien de la paix de l'Union africaine, déployée depuis 2004, mais dépassée en hommes, en équipement et en argent, est censée être remplacée par une force ONU/UA de 26.000 hommes. Mais le déploiement de cette force hybride, longtemps confronté à la résistance du gouvernement soudanais, tarde trop aux yeux de l'administration Bush.

La crise au Darfour se double des menaces pesant sur un accord de paix conclu en 2005 et mettant fin à une guerre civile entre le nord et le sud du Soudan, qui fut l'un des conflits les plus sanglants du 20ème siècle.