Sauver Le Darfour dans le monde

4e journée internationale de mobilisation

Rfi, 17 Septembre 2007

A quelques jours de l’Assemblée générale des Nations unies le 24 septembre, des manifestations sont prévues dans 200 villes à travers le monde entier pour rappeler la catastrophe humanitaire qui se déroule au Darfour. Les pays membres de l’Onu doivent étudier le déploiement d'une force mixte Onu-Union africaine dans cette région en guerre depuis quatre ans. La guerre au Darfour a fait près de 200 mille morts et 2 millions de déplacés.

Il n’y aura pas aujourd’hui de manifestations massives comme celle qui avait réuni à Washington l’an dernier 100 mille participants et avait attiré des vedettes telles que George Clooney et Mia Farrow. Mais dans de nombreuses villes d’une côte à l’autre des Etats-Unis il y aura des activités pour marquer cette 4e journée mondiale. Car le Darfour reste une cause chère aux Américains : 80% appuient un engagement direct des Etats-Unis pour améliorer la situation au Soudan.

Outre la campagne menée par la coalition pour sauver le Darfour, qui regroupe 180 organisations, il y a une vaste mobilisation au niveau de la population. Des écoliers organisent des collectes, les églises de toutes confessions en appellent à la générosité de leurs congrégations et les étudiants comme du temps de la lutte contre l’Apartheid en Afrique du Sud font pressions sur leurs universités pour qu’elles n’investissent pas dans des sociétés établies au Soudan.

A San Francisco aujourd’hui, présentation d’un film intitulé Le diable est arrivé à cheval, une allusion aux cavaliers janjawid. A New York une manifestation devant l’Onu par l’association des réfugiés du Darfour qui recueilleront des vêtements pour les enfants qui ont fui au Tchad. Message en forme de slogan aux délégués du monde entier qui viennent assister à l’Assemblée générale : « Ne détournez pas les yeux du Darfour ».