Sauver Le Darfour dans le monde

Brown veut une force avant fin 2007 au Darfour

Bbc Afrique, 17 Septembre 2007

Le premier ministre britannique, Gordon Brown, a déclaré à la BBC qu'il souhaite qu'une force mixte de maintien de la paix - Nations Unies et Union africaine - soit déployée dans la région soudanaise du Darfour avant la fin de l'année.
Au vu des réserves exprimées par le régime militaire du Soudan sur le déploiement d'une telle force, un tel calendrier paraît ambitieux.

Mais le souhait de Gordon Brown donne une idée de l'impatience des pays occidentaux devant les atermoiements du gouvernement soudanais qui, par le passé, a opposé de nombreux obstacles au déploiement d'une force de maintien de la paix au Darfour.

Le régime militaire islamiste au pouvoir à Khartoum semble croire que l'Onu est manipulée par les pays occidentaux.

Le chef du gouvernement britannique a indiqué que la Grande-Bretagne ne fournirait pas de soldats à la force de maintien de la paix mais qu’elle aiderait les pays africains à le faire.

La Grande-Bretagne pourrait par exemple assurer le transport des troupes jusqu'au Darfour, ou fournir de l'équipement aux soldats déployés.

Gordon Brown a déclaré que les rebelles et le gouvernement devraient décréter un cessez-le-feu pour que les soldats de maintien de la paix puissent être déployés.

Il a menacé le gouvernement soudanais de sanctions économiques si les "changements nécessaires" ne sont pas faits – une allusion à peine voilée à un cessez-le-feu et au déploiement de casques bleus au Darfour.

Selon l'Onu, au cours des quatre dernières années, 200.000 personnes ont été tuées au Darfour tandis que plus de deux millions d'autres ont pris la fuite.

Les Etats-Unis parlent de génocide commis par le gouvernement soudanais et ses milices alliées.