Sauver Le Darfour dans le monde

Amnesty International se mobilise pour le Darfour

Ai, 13 Septembre 2007

Amnesty International se mobilise pour le Darfour
Darfour : ne détournons pas les yeux

Lors de la quatrième journée de mobilisation internationale sur la situation au Darfour, le 16 septembre prochain, Amnesty International (AI) organise une action de sensibilisation du public et des médias, autour du message « Darfour : ne détournons pas les yeux ». Cette action sera relayée sur les cinq continents et dans plus de 20 villes en France.

Alors que les populations du Darfour et du Tchad continuent de subir viols, massacres et exil, les chefs d'Etats vont se réunir au sein de l'Assemblée générale des Nations unies à partir du 21 septembre. C’est, pour eux, une réelle opportunité de faire enfin cesser les massacres au Darfour.

La situation continue de s’aggraver dans la région. A ce jour plus de 95.000 personnes ont été tuées, 200.000 sont mortes de faim ou de maladie en raison du conflit et plus de 2 millions de Darfouris ont été déplacés.

Le 31 juillet 2007, une résolution des Nations unies (1769) a autorisé le déploiement d’une force hybride de maintien de la paix ONU/Union africaine de 26.000 hommes. Mais, dans le meilleur des cas, et sous réserve de la bonne coopération du gouvernement soudanais, l’opération ne devrait pas être mise en place avant le début de l’année prochaine !

C’est pourquoi Amnesty International souhaite maintenir la pression sur le gouvernement soudanais et la communauté internationale afin que les attaques sur les civils cessent et que le déploiement de la force soit effectif.

En France, le 16 septembre coïncide avec les « Journées du patrimoine » et donne l’opportunité aux militants d’Amnesty International d’aller à la rencontre du public. À proximité de plusieurs symboles du patrimoine français dans une vingtaine de villes, les militants, munis d’un bandeau avec le slogan « Darfour : Ne détournons pas les yeux » recouvrant leurs yeux, informeront les passants et leur proposeront d’agir par l’envoi de cartes d’action à l’ambassade du Soudan.

A Paris, un rassemblement symbolique visuel se tiendra sur le Parvis des droits de l’homme au Trocadéro le dimanche 16 septembre à 14h00 et marquera le départ des militants à travers la capitale pour sensibiliser le grand public.

Rappel des recommandations d’Amnesty International :

- Au regard des nombreuses réticences manifestées jusqu’ici par le gouvernement soudanais lors des différentes tentatives de règlement du conflit, Amnesty International tient à maintenir la pression sur le gouvernement du Soudan et l’attention de la communauté internationale jusqu’à ce que les attaques contre les civils cessent et que la MINUAD (mission conjointe des Nations unies et de l’Union africaine au Darfour) soit effectivement déployée.

- Il faut maintenir la pression sur le Conseil de sécurité des Nations unies, l’Union Africaine et la communauté internationale pour s’assurer du déploiement rapide de la MINUAD.

- En attendant le déploiement de la MINUAD, les états donateurs membres des Nations Unies, l’ONU et l’Union Africaine doivent travailler ensemble à fournir une aide substantielle à l’AMIS (mission de l’Union africaine au Darfour) pour qu’elle puisse mener à bien sa mission.