Sauver Le Darfour dans le monde

Darfour : un chef rebelle boude les négociations de paix

Bbc Afrique, 27 Août 2007

L'émissaire de l'Union africaine au Darfour, Salim Ahmed Salim, a exhorté le dirigeant rebelle Abdel Wahid El-Nur à prendre part aux pourparlers de paix avec les autorités de Khartoum.
Les discussions pour la paix dans le Darfour ont lieu en général loin des caméras de télévision.

La crise du Darfour a fait des millions des déplacés

Depuis plusieurs mois, en effet, les différentes parties en conflit dans cette région soudanaises se retrouvent périodiquement pour tenter d’aplanir leurs divergences.

Ces rencontres se font cependant sans l'un des principaux chefs rebelles, Abdel Wahid El-Nur, qui pose des conditions à sa participation aux pourparlers de paix.

Abdel Wahid El-Nur estime que la protection des civils du Darfour contre les attaques des milices janjaweed et des forces gouvernementales est un préalable à toutes discussions.

L'émissaire de l'Union africaine, Salim Ahmed Salim, et son homologue de l'Union européenne, Jan Eliasson essayent de peser de tout leurs poids pour faire aboutir les pourparlers de paix.

Salim Ahmed Salim, en visite au Darfour, a indiqué que la plupart des dirigeants rebelles sont parvenus à une position commune sur la conférence de paix prévue avec le gouvernement soudanais.

S'exprimant dans la ville d'El-Geneima, il a donc exhorté Abdel Wahid Al-Nur à rallier le mouvement pour jouer un rôle actif dans les tentatives de résolution de la crise du Darfour.