Sauver Le Darfour dans le monde

Washington : le Soudan doit accepter les forces non africaines pour la paix

Xinhua, 08 Août 2007

Les Etats-Unis ont demandé mardi au Soudan d'accepter la force non africaine pour le maintien de la paix au Darfour, parainée par l'ONU, sous peine de nouvelles sanctions onusiennes.

"Nous appelons le gouvernement soudanais à appliquer ce qu'il a accepté", a fait savoir aux journalistes l'envoyé spécial américain au Soudan, Andrew Natsios, lors d'un point de presse.

Le Soudan a accepté sans condition le 12 juin dernier une force hybride qui consiste à remplacer celle de l'Union africaine (UA) au Darfour par une force de plus de 20.000 hommes avec la participation de l'ONU.

"Il n'y a pas suffisamment de troupes africaines entraînées pour les opérations du maintien de la paix", a déploré ce responsable.

"S'il y a lieu de négocier de nouveau ce qui a été déjà négocié avec le gouvernement soudanais, nous allons introduire une résolution de sanction devant l'ONU", a indiqué M. Natsios.

Pourtant, l'envoyé américain n'a pas précisé le nombre de militaires nécessaires pour combler la lacune de la force hybride.

Actuellement, il y a 7.000 militaires dans la mission de l'UA au Darfour, qui fait face à des problèmes d'équipements et de financements.