Sauver Le Darfour dans le monde

Darfour: Washington appelle les groupes rebelles à négocier sans conditions

Le Monde, 24 Juillet 2007

Les Etats-Unis ont appelé lundi les responsables des groupes rebelles impliqués dans le conflit au Darfour, région de l'ouest du Soudan déchirée par la guerre civile, à participer sans conditions aux pourparlers de paix prévus en Tanzanie en août.

Une rencontre organisée conjointement par l'ONU et l'Union africaine (UA) qui aura lieu à Arusha (Tanzanie) du 3 au 5 août prochains, doit permettre de fixer la date et le lieu pour des négociations entre gouvernement et rebelles non signataires d'un accord de paix conclu en mai 2006.

"Les Etats-Unis pressent les participants invités à se rendre à la conférence d'Arusha sans conditions préalables, et appellent les mouvements rebelles à envoyer au sein de leurs délégations, des responsables de terrain", a déclaré le porte-parole du département d'Etat Sean McCormack.

Selon lui un refus de participer à ces négociations "démontrerait un manque de volonté de résoudre la crise du Darfour et entraverait le processus de paix".

Les efforts pour mettre un terme au conflit, en relançant les négociations entre le gouvernement de Khartoum et les mouvements rebelles, ont pris un tour favorable lors d'une conférence organisée la semaine dernière par l'ONU et l'UA à Tripoli.

A la clôture de ses travaux, les participants, représentants de 18 pays et organisations internationales, ont annoncé l'organisation en Tanzanie d'une rencontre entre les envoyés spéciaux de la communauté internationale au Soudan et les chefs des mouvements rebelles.

"Parvenir à un accord politique est essentiel pour faire cesser la souffrance du peuple du Darfour", a déclaré M. McCormack.

Le Conseil de sécurité de l'ONU doit se prononcer prochainement sur un projet de résolution autorisant le déploiement d'une force conjointe ONU/UA de plus de 20.000 militaires et policiers civils au Darfour.

"Nous espérons le déploiement d'une force conjointe de maintien de la paix ONU/UA au Darfour, la cessation des hostilités dans la région et un accord politique qui mènera à une paix durable au Soudan", a affirmé M. Mc Cormak.

Le conflit au Darfour, qui dure depuis plus de quatre ans, a fait plus de 200.000 morts et 2 millions de déplacés, selon des organisations internationales, des chiffres contestés par Khartoum.