Sauver Le Darfour dans le monde

La Belgique prend la direction du Conseil de sécurité de l'ONU

Le Vif L'express, 01 Juin 2007

La Belgique siège pour deux ans au Conseil de sécurité de l'ONU et préside, en juin, les travaux de ce pompier de la planète. Une tribune de choix, au moment même où s'accumulent les dossiers chauds : Kosovo, Iran, Darfour... Quelle influence peut avoir notre pays dans la cour des grands ?

Pour la cinquième fois depuis la création des Nations unies, la Belgique a été admise à la table en forme de fer à cheval du Conseil de sécurité. Dans l'ombre des cinq membres permanents de cette enceinte, elle tentera, au cours de son mandat (2007-2008), de faire entendre sa voix.

Grâce à ses atouts : le sens du compromis, mais aussi une expertise reconnue en Afrique centrale, dans les Balkans, ou encore dans le Caucase, région que la diplomatie belge a eu l'occasion de mieux cerner à la faveur de sa présidence, en 2006, de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE).

Elle aura plus encore l'occasion de se mettre en évidence à partir du 1er juin, étant appelée à présider, jusqu'à la fin du mois, les travaux du Conseil. Néanmoins, nos diplomates agiront surtout en coulisses.

Avec comme credo le multilatéralisme et l'intégration européenne, deux constantes de la politique étrangère belge depuis Paul-Henri Spaak, qui avait présidé, en 1946, la première Assemblée générale des Nations unies.