Sauver Le Darfour dans le monde

Adada débarque au Darfour

Afrique De L'ouest, 08 Mai 2007


Le ministre des Affaires étrangères du Congo, Rodolphe Adada, a été nommé représentant spécial de l'ONU et de l'Union africaine (UA) pour le Darfour, a annoncé mardi Michèle Montas, porte-parole du secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon.
M. Adada a été nommé conjointement par M. Ban et par le président de la Commission de l'UA, Alpha Oumar Konaré, a indiqué Mme Montas.
Il sera chargé de "diriger la mission conjointe ONU/UA de maintien de la paix au Darfour", a-t-elle précisé.

Le déploiement au Darfour, province occidentale du Soudan, d'une force "hybride" ONU/UA a été décidé par les deux organisations pour protéger les populations des effets d'une guerre civile qui dure depuis plus de quatre ans, mais dépend encore de l'accord du président soudanais Omar el-Béchir. La force doit remplacer celle de l'UA, sous-financée et mal équipée.
Quelque 200.000 personnes sont mortes de la guerre et de ses conséquences au Darfour, selon l'ONU, et plus de 2 millions d'autres ont été déplacées, des chiffres contestés par Khartoum.

Agé de 61 ans, M. Adada est depuis novembre 1997 le chef de la diplomatie du Congo, également chargé des relations avec les pays francophones.

Sa nomination ne devrait pas entraîner la fin de la mission de Jan Eliasson, lui aussi envoyé spécial de M. Ban pour le Darfour. L'ex-ministre suédois des affaires étrangères est spécifiquement chargé de l'aspect politique du problème du Darfour, notamment de l'application de l'accord de paix d'Abuja, signé en mai 2006 entre Khartoum et certains groupes rebelles du Darfour.

Dans cette tâche, M. Eliasson est assisté d'un représentant de l'UA, Selim Ahmed Selim.