Sauver Le Darfour dans le monde

Belgique: des centaines de manifestants pour le Darfour à Bruxelles

Afp, 21 Janvier 2007

Quelque 500 personnes, en tête desquelles des survivants du génocide rwandais, ont manifesté dimanche à Bruxelles pour attirer l'attention sur le sort des populations du Darfour (ouest du Soudan). Lors d'une marche silencieuse, les manifestants, main dans la main, se sont concentré autour de la Commission européenne, à la veille d'une réunion des ministres des Affaires étrangères de l'UE sur le Darfour. "Ce que nous voulons c'est que l'Europe se réveille et soit plus active au Darfour" a déclaré Alain Destexhe, un sénateur belge qui a organisé la manifestation, à laquelle participaient des partis politiques, associations et ONG. "Le Darfour constitue aujourd'hui la pire tragédie de la planète. Nous ne voulons pas que se répètent les tragédies du Rwanda ou de Bosnie". Le conflit au Darfour, région désertique de l'ouest du Soudan de la taille de la France, entre des rebelles et des milices soutenues par l'armée soudanaise a fait plus de 200.000 morts et provoqué le déplacement de plus de trois millions de personnes depuis 2003. "Les gens meurent chaque jour ou quittent le pays" a déclaré Rose Umugirameza, une Rwandaise qui a perdu deux enfants lors du génocide dans son pays en 1994. "Je pense qu'ils risquent de vivre la même chose que nous si rien n'est fait". L'Union africaine a envoyé des troupes au Darfour en 2004 mais la mission a échoué a faire cesser la violence et Khartoum résiste aux pressions qui souhaitent l'envoi de 20.000 hommes des Nations unies. Les 27 ministres des Affaires étrangères devraient lundi rechercher les moyens de continuer à financer la force de maintien de la paix de l'Union africaine (Amis) en attendant la mise en place d'une mission mixte UA-ONU, ce qui pourrait prendre six mois. Le financement est estimé à plusieurs centaines de millions d'euros. L'UE, qui demeure le principal soutien financier de l'Amis, lui a déjà octroyé 242 millions d'euros, pris sur le fonds spécial européen de soutien à la paix en Afrique. Les crédits de ce fonds, qui était doté de 300 millions d'euros pour la période 2004-2008, ont d'ores et déjà été épuisés. Monica Frassoni, co-présidente du groupe Vert au Parlement européen, a pressé l'UE de trouver une stratégie pour négocier avec les principaux bailleurs de fonds du Soudan, comme la Chine, qui y a de gros intérêts en matière énergétique. "Je ne suis pas certaine de voir très rapidement une force sur le terrain", a déclaré Monica Frassoni. "Je pense que le véritable problème dont ils (les ministres) devront discuter demain (lundi) c'est ce qu'il convient de faire avec ces gouvernement qui soutiennent le Soudan, car c'est un problème qui n'a pas encore été étudié", a-t-elle ajouté. Des experts sont également attendus lundi à Bruxelles pour une conférence consacrée aux voies et moyens de parvenir à un accord de paix global au Darfour.