Sauver Le Darfour dans le monde

Darfour: manifestation à Londres pour appeler à la fin de la crise

Matinternet, 29 Avril 2007

Des manifestants se sont rassemblés dimanche à Londres devant la résidence du Premier ministre britannique Tony Blair dans le cadre d'une journée de mobilisation contre les violences meurtrières au Darfour, dans l'ouest du Soudan.

Les protestataires ont remis une lettre appelant au déploiement rapide d'une force de maintien de la paix efficace dans cette région, à Gareth Thomas, un représentant du gouvernement en charge d'affaires liées au développement international.

Les manifestants tenaient un sablier de deux mètres rempli de sang artificiel afin de souligner que le temps presse pour protéger la vie des civils.

La missive, adressée à Tony Blair, exhorte le Premier ministre à "user de (son) influence pour pousser la communauté internationale" à agir. "Nous vous exhortons à maintenir la pression sur le gouvernement du Soudan jusqu'à ce qu'une force efficace de maintien de la paix sur le terrain protège les civils", peut-on lire dans la lettre.

D'après les organisateurs, quelque 3.500 personnes participaient au rassemblement. La police n'a pas fourni d'estimations dans l'immédiat.

Des manifestations étaient prévues dimanche dans plus de 30 pays, dans le cadre d'une journée d'action contre les violences au Darfour qui ont fait 200.000 morts et déplacé plus de 2,5 millions de personnes depuis 2003. Les organisateurs ont expliqué qu'ils avaient choisi la date du 29 avril, au motif qu'elle marque approximativement le quatrième anniversaire du début des combats.

Dans le cadre de la campagne, des célébrités parmi lesquelles Elton John, Mick Jagger, George Clooney et Mia Farrow ont diffusé un communiqué dimanche appelant à la fin des effusions de sang et accusant la communauté internationale de ne pas agir.

Quelque 7.000 soldats de l'Union africaine sont actuellement déployés au Darfour, mais ils ont été incapables de faire cesser les violences.

Jeudi, le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon a déclaré qu'il était convenu avec le président soudanais Omar al-Bachir d'un déploiement rapide dans la région d'une nouvelle force de maintien de la paix conjointe UA-ONU.

M. Al-Bachir avait accepté en novembre un plan de l'ONU en trois phases pour renforcer les soldats de l'Union africaine, mais il a tardé à autoriser sa mise en oeuvre.