Sauver Le Darfour dans le monde

Darfour: une réunion multipartite reconfirme le soutien international pour le déploiement d'une force hybride UA-ONU

Xinhua, 30 Avril 2007

Une réunion multipartite sur le Darfour tenue dimanche a reconfirmé le soutien de la communauté internationale pour le plan en trois étapes de déploiement d'une force hybride Union Africaine (UA)-Nations Unies dans cette région de l'ouest du Soudan, selon des informations de presse en provenance de Tripoli, capitale de la Libye.

Cette réunion, organisée à la demande de la Libye, a réuni le ministre soudanais des Affaires étrangères Lam Akol, les envoyés spéciaux pour le Darfour des Nations Unies, de l'Union Africaine, des Etats-Unis, de l'Union Européenne et de la Grande-Bretagne, et de hauts responsables ou ministres de France, de Chine, du Canada, d'Egypte, de Norvège, de Russie, du Tchad et d'Erythrée.

Les acteurs principaux ont exprimé leurs inquiétudes concernant la situation au Darfour lors de cette réunion de deux jours dans la capitale libyenne, qui a débuté samedi soir et qui a été organisée dans le but de faire avancer le processus politique au Darfour, selon les informations.

Les diplomates qui ont assisté à cette réunion ont réaffirmé leur appui au plan de soutien en trois étapes conclu en novembre dernier entre les Nations Unies, l'Union Africaine et le gouvernement soudanais sur le déploiement d'une force de maintien de la paix hybride UA-ONU, également connue sous le nom de plan Annan, toujours selon les informations.

La communauté internationale fait pression sur le Soudan pour qu'il approuve le déploiement des forces de maintien de la paix de l'ONU au Darfour. Les Etats-Unis et la Grande-Bretagne ont en effet menacé le pays de proposer de nouvelles sanctions si Khartoum n'acceptait pas ce déploiement.