Sauver Le Darfour dans le monde

Darfour: Bush donne une "dernière chance" au gouvernement soudanais

Afp , 18 Avril 2007

WASHINGTON - Le président américain George W. Bush a donné mercredi une "dernière chance" au gouvernement soudanais de tenir rapidement ses engagements pour mettre fin au "génocide" au Darfour, faute de quoi il décidera de nouvelles sanctions et de nouvelles mesures.

Le président soudanais Omar el-Béchir "doit saisir sa dernière chance en donnant suite aux efforts du secrétaire général (de l'ONU) et en satisfaisant les justes exigences de la communauté internationale", a déclaré M. Bush dans un discours à Washington.

S'il ne le fait pas "dans un bref délai", M. Bush imposera de nouvelles sanctions et a évoqué d'autres actions "plus vigoureuses".

Le département du Trésor renforcera les sanctions économiques déjà existantes et empêchera toute transaction du gouvernement soudanais à l'intérieur du système financier américain, a prévenu M. Bush; 29 sociétés soudanaises seront proscrites du système financier américain et il sera interdit aux Américains de traiter avec elles; des sanctions individuelles seront imposées à des personnalités impliquées dans les violences.

Par ailleurs, si le gouvernement soudanais manque à ses engagements, M. Bush donnera instruction à la secrétaire d'Etat Condoleezza Rice de préparer un nouveau projet de résolution pour le Conseil de sécurité de l'ONU: il comportera de nouvelles sanctions contre le gouvernement de Khartoum et contre certains individus, une extension de l'embargo sur les ventes d'armes au Soudan et une interdiction des vols militaires au-dessus du Darfour, a-t-il prévenu.

"Le temps des promesses est révolu, le président Béchir doit agir", a dit M. Bush, qui a fait du Darfour la grande cause humanitaire de sa présidence.