Sauver Le Darfour dans le monde

Des "faux-avions" de l’ONU pour armer le Darfour

Le Figaro, 18 Avril 2007

Non content de violer la résolution des Nations unies, Khartoum maquille ses avions pour faire son commerce d’armes.

Explosifs, fusils, pièces d’artillerie, munitions et autres armes de poing : des cargaisons entières d’armes continuent à pénétrer au Darfour, grâce à des avions affrétés par le gouvernement soudanais, révèle mercredi par le New York Times, qui cite un rapport confidentiel des Nations unies. Khartoum viole ainsi des résolutions de l’ONU et l’embargo sur les armes, en fournissant notamment les milices arabes (djandjawids) opposées depuis plus de quatre ans aux populations noires locales, selon ce texte obtenu auprès d'un diplomate d'un pays membre du Conseil de sécurité, et qui couvre une période allant de septembre 2006 à mars 2007.

Pour effectuer ce commerce d’armes et bombarder des villages dans la région de l’ouest du pays, le gouvernement soudanais va jusqu’à utiliser des avions arborant faussement les couleurs de l'ONU.

Avions «maquillés»

Le quotidien newyorkais dévoile ainsi sur son site Internet plusieurs photos d’avions militaires soudanais «maquillés» stationnés sur l’un des trois aéroports du Darfour: repeints en blanc, ils portent la marque UN (ONU en anglais) sur leurs ailes.

Le rapport des Nations unies, qui recommande un resserrement de l'embargo des armes à destination du Soudan, ajoute que les rebelles du Darfour se sont eux aussi rendus coupables de violations des résolutions de l'ONU et des règles humanitaires.

L'ONU et l'Union africaine (UA) ont conclu mardi à New York deux jours de discussions sur le Darfour en pressant Khartoum de mettre en œuvre au plus vite son engagement d'autoriser le déploiement de 3.000 personnels de l'ONU dans sa province, en soutien de l'actuelle force de l'UA.

En quatre ans, la guerre civile au Darfour a fait 200.000 morts et 2 millions de déplacés, selon l'ONU, chiffres contestés par le Soudan, qui parle de «seulement 9.000 morts».