Sauver Le Darfour dans le monde

Darfour: Washington repousse des sanctions à la demande de l'ONU

Afp, 11 Avril 2007


Les Etats-Unis ont repoussé l'imposition de sanctions unilatérales contre le Soudan pour donner le temps au secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, d'autoriser le déploiement de Casques bleus au Darfour, a indiqué mercredi un haut responsable américain.

Lors d'une audition devant une commission du Sénat, Andrew Natsios, l'envoyé spécial du président George W. Bush au Soudan, a indiqué que M. Ban avait récemment demandé un délai supplémentaire de deux à quatre semaines pour faire pression sur le gouvernement de Khartoum afin qu'il lève son opposition à l'envoi de quelque 20.000 soldats dans la région.

"Je pense que nous devons lui donner une chance, ce qui signifie que s'il demande un délai de deux à quatre semaines, nous devons le lui accorder", a déclaré M. Natsios.

Le plan de sanctions financières envisagé par le gouvernement américain comprend notamment des mesures prises à l'encontre de 29 compagnies soudanaises et un durcissement de sanctions déjà en place contre 130 autres compagnies, toutes liées au gouvernement de Khartoum, a indiqué M. Natsios.

Il envisage également le gel d'une interdiction de voyager et un gel des avoirs financiers d'un leader du Darfour qui a "bloqué" les efforts de paix et de "criminels de guerre" au sein du gouvernement soudanais, a-t-il ajouté.

Les sanctions viseraient également les revenus tirés du pétrole par Khartoum.

"Les compagnies sanctionnées verraient en fait certaines de leurs opérations paralysées", a-t-il dit.

Il a refusé de donner le nom des compagnies ou des individus visés par les sanctions et n'a pas discuté des possibles actions militaires que les Etats-Unis pourraient envisager pour forcer la main du gouvernement soudanais et mettre fin à la violence contre les civils au Darfour.

"Toutes les options militaires sont sur la table", a-t-il ajouté, indiquant que la publication des détails des sanctions relevaient de la prérogative du président Bush.

La guerre civile au Darfour a fait 200.000 morts et plus de 2 millions de déplacés depuis quatre ans, selon l'ONU, chiffres que Khartoum conteste.

Le numéro deux de la diplomatie américaine, John Negroponte, doit se rendre au Soudan jeudi dans le cadre d'une tournée qui doit l'emmener aussi au Tchad, en Libye et en Mauritanie.

Le président sud-africain Thabo Mbeki a pour sa part entamé mardi une visite au Soudan axée sur un renforcement de l'actuelle force de paix africaine au Darfour par des soldats de l'ONU et la paix dans le sud Soudan.