Sauver Le Darfour dans le monde

Guéhenno déplore le manque d'entente entre le Soudan et l'ONU sur le Darfour

Xinhua, 20 Mars 2007

Un haut responsable des Nations Unies a déploré lundi le manque d'entente entre le gouvernement soudanais et la communauté internationale sur la question du Darfour.

"Malheureusement, nous avons encore un long chemin à parcourir, car il existe des malentendus essentiels sur ce qu'envisage le gouvernement du Soudan et ce que l'on lui offre", a confié aux journalistes Jean-Marie Guéhenno, le secrétaire général adjoint de l'ONU pour les opérations de maintien de la paix, suite à un communiqué de presse du Conseil de sécurité de l'ONU sur le Darfour, une région soudanaise déchirée par la guerre.

Rendant compte de la récente amélioration de la situation sécuritaire, M. Guéhenno a cependant indiqué qu'"au fond, la situation reste extrêmement mauvaise au Darfour" et il a appelé à "une forte présence du maintien de la paix" dans la région.

En décembre dernier, le gouvernement soudanais a annoncé son accord pour une opération conjointe ONU/UA (Union Africaine) au Darfour, au lieu du déploiement des forces de l'ONU pour le maintien de la paix.

L'ONU et l'UA ont conclu l'envoi de 19 000 à 20 000 soldats, avec 3 700 policiers et 19 unités de police en plus, au Darfour et vont développer en détail les projets opérationnels.

Les forces conjointes représentent la dernière étape d'un plan en trois phases, convenu en novembre dernier par l'ONU, l'UA et le Soudan à Addis-Abeba (Ethiopie), visant à mettre fin aux conflits, qui ont débuté en 2003, entre le gouvernement soudanais, les milices alliées, ainsi que les rebelles.