Sauver Le Darfour dans le monde

Darfour: Washington pousse pour des sanctions internationales contre Khartoum

Ap, 21 Mars 2007

La chef de la diplomatie américaine Condoleezza Rice a fait savoir mercredi que son pays poussait pour que des pressions soient exercées sur le Soudan via des sanctions afin que Khartoum accepte le déploiement d'une force de l'ONU au Darfour.

Elle a ajouté être déçue que certains à l'ONU aient déjà dit qu'ils ne souhaitaient pas réfléchir à des sanctions.

Du coup, Washington n'exclut pas des mesures unilatérales pour faire céder Khartoum.

A Paris mardi, le président français Jacques Chirac avait jugé que si les exactions se poursuivent, le Conseil de sécurité n'aura pas d'autre choix que d'adopter des sanctions.

Dans une lettre au secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, le Soudan affirme qu'il refusera la proposition d'envoyer plus de 3000 personnels militaires, policiers et civils de l'ONU, ainsi que des moyens aériens et logistiques importants, en renforts de la force de 7000 hommes de l'Union africaine, actuellement déployée au Darfour et qui n'en peut mais.

Le Soudan a également fait objection au stade final du plan de l'ONU, qui évoque une force conjointe ONU-UA de 22 000 hommes.