Sauver Le Darfour dans le monde

Darfour: Villepin s'interroge sur l'utilité d'une nouvelle résolution ONU

Le Monde, 16 Mars 2007

e Premier ministre français Dominique de Villepin s'est interrogé jeudi sur l'utilité d'une nouvelle résolution de l'ONU contre le Soudan liée à la situation au Darfour.

L'ambassadeur britannique à l'ONU, Emyr Jones Parry, a menacé mardi de demander de nouvelles sanctions au Conseil de sécurité contre le Soudan s'il n'honore pas son engagement d'autoriser le déploiement au Darfour de la force "hybride" ONU-Union Africaine (UA) prévu par la résolution 1706, adoptée le 31 août 2006.



Les Etats-Unis ont à leur tour souhaité mercredi que le Conseil de sécurité de l'ONU adopte une nouvelle résolution pour contraindre Khartoum à autoriser le déploiement de cette force.

"Il ne faut pas se tromper de moyens. Bien sûr, on peut voter une résolution qui pourrait permettre d'accélérer les choses, mais malheureusement, je crains qu'elle ne les accélère que sur le papier", a déclaré M. de Villepin à l'issue d'une rencontre avec le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, au siège des Nations unies.

"Ce que nous souhaitons, c'est changer les choses sur le terrain et pour ce faire, nous avons besoin de l'unité de la communauté internationale, à savoir l'ensemble des pays arabes, l'ensemble des pays africains et les parties" concernées, a-t-il ajouté.

"L'accent doit aujourd'hui d'abord être mis sur un accord politique qui puisse créer les conditions d'une action efficace sur le terrain", a insisté le chef du gouvernement français.

"Nous devons nous engager à agir selon un calendrier très précis. Si nous nous engageons tous à obtenir des résultats dans les prochaines semaines, je pense que nous pouvons y parvenir", a-t-il dit.

"Si on souhaite une action effective au Darfour, ce n'est pas seulement une résolution que nous voulons", a insisté plus tard devant la presse M. de Villepin.