Sauver Le Darfour dans le monde

Louise Arbour veut punir les réfractaires à la coopération

Tribune De Genève, 06 Mars 2007

La Haut Commissaire de l'ONU Louise Arbour a regretté ce mardi le refus du Soudan d'accorder des visas à la mission sur le Darfour. Elle a invité le Conseil des droits de l'homme à prendre des mesures contre les pays qui refusent de coopérer.

Interrogée à quelques jours de l'ouverture, lundi, de la quatrième session du Conseil, la Haut Commissaire aux droits de l'homme s'est déclarée «particulièrement concernée» par la décision de Khartoum, si elle vise l'un ou l'autre membre de la mission d'enquête.

L'obstruction du Soudan «serait un cas encore plus grave si cette décision est motivée par le refus d'accepter un membre de la mission et, parmi elle, un fonctionnaire des Nations Unies», a affirmé Mme Arbour. Elle a souhaité que les membres du Conseil décident d'une procédure pour récompenser ceux qui coopèrent avec le nouvel organe et sanctionner ceux qui ne collaborent pas. «La politique des portes fermées ne doit pas rester une option», a-t-elle dit.

Le gouvernement de Khartoum n'avait pas autorisé le 14 février la mission d'enquête de six membres dirigée par la Prix Nobel de la Paix Jody Williams de se rendre au Darfour pour enquêter, conformément à la résolution adoptée par le Conseil lors de sa dernière session début décembre. La guerre civile au Darfour et ses suites ont fait plus de 200 000 morts depuis 2003 et déplacé 2,5 millions de personnes.