Sauver Le Darfour dans le monde

Angelina Jolie dans un camp de réfugiés du Darfour installé au Tchad

Le Vif L'express, 28 Février 2007

L'actrice américaine et ambassadrice du Haut Commissariat de l'ONU pour les Réfugiés s'est rendue pendant deux jours dans un camp de réfugiés du Darfour installé au Tchad.

L'actrice, qui s'était déjà rendue dans la région il y a trois ans, s'est dite frappée par la détérioration de la situation pour les habitants de cette région du Soudan en proie à la violence, mais a également trouvé encourageant l'espoir qu'elle a dit sentir chez les quelque 26.000 réfugiés du camp d'Oure-Cassoni au Tchad.
"Il est toujours dur de voir des gens dignes, des familles, en train de vivre dans des conditions si difficiles", a-t-elle dit dans un communiqué publié par le Haut Commissariat de l'ONU pour les Réfugiés (HCR).

Elle a souligné que les réfugiés trouvaient encourageante la récente décision du Tribunal pénal international (TPI) de La Haye de désigner un ministre soudanais et un membre de milice comme suspects de crimes de guerre.
"Pour pouvoir rentrer chez eux, ces gens disent qu'ils ontbesoin de savoir que les hommes les ayant attaqués ont été dépouillés de leurs armes", a expliqué l'actrice.

"Les décisions du TPI peuvent faire une différence énormepour la vie de ces femmes et ces enfants", a-t-elle ajouté. La guerre civile et la crise humanitaire qui l'accompagne au Darfour, province de l'ouest du Soudan grande comme la France, ont fait entre 180.000 et 300.000 morts et 2,4 millions de déplacés depuis février 2003. Le Conseil de sécurité a saisi le TPI en mars 2005 du dossier du Darfour.