Sauver Le Darfour dans le monde

Ahmed Haroun, ancien secrétaire d'Etat

Liberation, 28 Février 2007

Ahmed Haroun est aujourd'hui secrétaire d'Etat aux Affaires humanitaires du gouvernement soudanais, ce qui ne manque pas de sel. Déjà impliqué dans la répression des monts Nouba dans les années 90, où il commandait les Forces de défense populaires ­ des milices civiles armées par le pouvoir ­, cet ancien colonel a joué un rôle majeur dans le recours aux Jenjawids. Selon le procureur de la CPI, Ahmed Haroun s'est rendu régulièrement au Darfour en 2003, afin d'armer et financer les miliciens, «sachant qu'ils attaquaient les populations civiles et commettaient des crimes» . Dans des réunions publiques en 2003, Haroun aurait appelé à tuer les Fours (ethnie majoritaire dans la rébellion) et déclaré avoir «le pouvoir et l'autorité de tuer et de pardonner» . Les autorités soudanaises disent avoir interrogé Haroun mais ne pas l'avoir poursuivi, faute de preuves.