Sauver Le Darfour dans le monde

Darfour: Roméo Dallaire a dénoncé lundi le Canada et les Etats-Unis

Canada.com, 06 Février 2007

Le général à la retraite Roméo Dallaire a dénoncé lundi le Canada et les Etats-Unis pour l'échec de leurs efforts au Darfour, une région du Soudan où règne une guerre civile.

Devant un sous-comité du Sénat américain, l'ancien militaire a expliqué que les deux pays n'avaient pas manifesté la volonté politique nécessaire pour sauver la population éprouvée.

Selon lui, la raison est simple: le Canada et les Etats-Unis ne sont pas intéressés.

"Ils n'ont pas d'intérêts en jeu. Qui se soucie des gens du Darfour? Ils sont en Afrique subsaharienne. Ils sont comme les Rwandais."

Il a ajouté que les deux pays ne feraient que courir des risques de pertes de vies humaines "dans un pays qui ne compte pour rien, dans une région qui ne compte pour rien".

"Personne d'entre nous n'est plus humain qu'un autre (...). Pourquoi nous avons envoyé des dizaines de milliers de soldats et des milliards de dollars chez les Yougoslaves? Pourquoi les autres comptent pour rien, pourquoi ces Africains comptent pour rien?"

Le général à la retraite, aujourd'hui sénateur, a toutefois précisé au sous-comité que la responsabilité d'envoyer des troupes ne revient pas aux Etats-Unis. D'autres pays, comme la Chine, pourrait s'investir, a-t-il évoqué.

Roméo Dallaire s'est fait connaître pour son rôle durant le génocide rwandais, en 1994. A la tête d'un contingent de casques bleus, il avait demandé en vain l'envoi de 5000 soldats afin d'arrêter le massacre, qui a fait environ 700 000 victimes.

Le sénateur démocrate Dick Durbin l'a qualifié de "héros". Il a souhaité que les gens l'écoutent à propos de la crise du Darfour.

Selon les Nations unies, plus de 200 000 personnes ont été tuées et quelque 2,5 millions ont été chassées de leurs domiciles dans cette région, après quatre années de combats et d'exactions.