Sauver Le Darfour dans le monde

Les présidents chinois et soudanais s'engagent à promouvoir les relations bilatérales

China.org, 03 Février 2007

Le président soudanais Omar Hassan Ahmed al-Bashir et son homologue chinois Hu Jintao, en visite au Soudan, se sont entretenus vendredi 2 février à Khartoum et se sont engagés à faire des efforts pour porter les relations entre la Chine et le Soudan à un nouveau palier.

Au cours de l'entretien, les deux chefs d'Etat ont procédé à des discussions larges et approfondies sur les relations bilatérales ainsi que sur des questions régionales et internationales.

Ils se sont félicités du développement régulier des relations sino-soudanaises. Le président Hu a rappelé que le Soudan était l'un des premiers pays africains et arabes à établir les relations diplomatiques avec la Chine.

Les deux pays, se confiant mutuellement, ont forgé des relations amicales au cours des decennies passées et ces relations ont surmonté l'épreuve du changement de la situation internationale, a indiqué le président Hu.

Grâce aux efforts conjoints, la coopération bilatérale dans divers domaines s'est développé ces dernières années, ce qui a enrichi les relations bilatérales et apporté des bénéfices tangibles aux peuples des deux pays.

Pour sa part, le président Al-Bashir a considère les relations sino-soudanaises, basées sur l'égalité et le respect mutuel, comme un modèle pour la coopération entre les Etats, affirmant que le Soudan et la Chine ont bénéficié de leurs étroites relations économiques et commerciales.

Il a déclaré que le Soudan est reconnaissant à la Chine pour le soutien qu'elle a apporté à son développement économique et social, rappelant que les deux pays maintiennent une coordination étroite sur les questions régionales et internationales.

Le président soudanais a réaffirmé que le Soudan s'attache à la politique d'Une Chine et s'oppose à toute tentative de séparer Taiwan de Chine.

Les échanges commerciaux entre la Chine et le Soudan ont connu une croissance rapide ces dernières années. Pendant les 11 premiers mois de 2006, le volume du commerce bilatéral s'était élevé à 2,9 milliards de dollars.

La coopération entre les deux pays couvre les secteurs de la construction, de l'agriculture, de la santé et de l'éducation.

Le Soudan est la troisième étape de l'actuelle tournée en Afrique effectuée par le président Hu Jintao, qui a déjà été au Cameroun et au Liberia et visitera également la Zambie, la Namibie, l'Afrique du Sud, Le Mozambique et les Seychelles.

Le président chinois propose quatre principes pour résoudre la crise au Darfour

Le président chinois Hu Jintao en visite a proposé vendredi 2 février quatre principes que les parties concernées pourraient observer pour résoudre la crise du Darfour.

Au cours de ses entretiens avec son homologue soudanais, Omar Hassan Ahmed al-Bachir à Khartoum, M. Hu a indiqué que la Chine appréciait les efforts déployés par le gouvernement soudanais, l'Union africaine, la Ligue arabe, les Nations unies et les pays concernés pour résoudre la crise du Darfour. Il espère qu'une solution sera trouvée le plus rapidement possible.

Il a dit que la Chine pensait qu'il est impératif d'observer les quatre principes suivants pour trouver une solution :

Le premier principe est de respecter la souveraineté et l'intégrité territoriale du Soudan, a-t-il commencé, ajoutant que le règlement du problème devait aider le processus de réconciliation du Soudan et son unité nationale ainsi que la paix et la stabilité régionales.

Le second principe est de résoudre la crise par des moyens pacifiques et en s'en tenant au dialogue et à la coordination basés sur l'égalité.

Il est impératif que les parties concernées prennent en compte la situation globale dans une perspective à long terme, qu'elles respectent les préoccupations raisonnables de chacun et qu'elles cherchent leurs intérêts communs à travers le dialogue afin de trouver une solution juste.

M. Hu a poursuivi en disant que l'Union africaine et les Nations unies devaient jouer un rôle constructif dans une mission de maintien de la paix au Darfour, ajoutant que la sagesse et la créativité devaient être utilisées pour améliorer l'efficacité de la mission de maintien de la paix afin que les conditions soient favorables au rétablissement de la paix dans la région.

"La Chine soutient le processus consistant à chercher une solution politique à la crise", a déclaré M. Hu.

Le quatrième principe est qu'il est impératif d'améliorer la situation au Darfour et les conditions de vie des habitants, a-t- il souligné.

Ce qui importe maintenant, c'est de conclure un cessez-le-feu au Darfour, d'accélérer le processus de négociations politiques et de laisser ceux qui n'ont pas signé l'Accord pour la paix au Darfour rejoindre le processus de paix le plus rapidement possible, a-t-il ajouté.

Par ailleurs, il est important de garantir l'apport d'aide humanitaire pour améliorer les conditions de vie des habitants, a-t-il fait remarquer.

Dans ce but, la Chine a décidé de verser une nouvelle aide d'un montant de 40 millions de RMB (environ 5,2 millions de dollars) à la région du Darfour.

Après leur entretien, les deux dirigeants ont assisté à une cérémonie de signature de sept documents de coopération dans le domaine de l'économie et de la technologie.

Vendredi après-midi, le président chinois a également visité une raffinerie pétrolière à Khartoum.

M. Hu est arrivé dans la journée pour une visite d'Etat de deux jours au Soudan, troisième étape de sa tournée africaine qui l'a mené au Cameroun et au Liberia et qui se poursuivra en Zambie, en Namibie, en Afrique du Sud, au Mozambique et aux Seychelles.