Sauver Le Darfour dans le monde

Les priorités de Ban Ki-moon

Radio Canada, 03 Janvier 2007

Le nouveau secrétaire général de l'ONU fera de la situation au Darfour une des priorités de son mandat.

Lors d'un bref point de presse à l'occasion de sa première journée en poste au siège new-yorkais de l'ONU, le Sud-Coréen Ban Ki-moon a dit espérer au plus tôt une solution pacifique à cette tragédie humanitaire, sur fond de guerre civile, qui perdure depuis trois ans.

« La situation de crise au Darfour est placée très haut dans mon programme de travail, je vais y porter mon attention immédiatement » a-t-il insisté, lui donnant un statut équivalant aux crises internationales qui secouent tant le Proche-Orient que l'Irak, l'Iran et la Corée du Nord.

« Tous ces défis doivent être affrontés collectivement [...] Personne, pas même le secrétaire général de l'ONU, ne peut y faire face seul et aucun pays non plus, même le plus fort, le plus puissant, le plus riche en ressources », a ajouté M. Ban, dans une allusion apparente à la décision passée de Washington de passer outre la volonté de l'ONU pour envahir l'Irak.

M. Ban doit rencontrer, mercredi, le représentant spécial de l'ONU au Soudan. Le Suédois Jan Eliasson a été nommé par intérim après le renvoi en octobre, par Khartoum, du Néerlandais Jan Pronk, pour avoir critiqué son action militaire au Darfour et défendu la résolution 1706, favorable au déploiement d'un contingent de 20 000 Casques bleus au Darfour.

Le président soudanais Omar El-Béchir a depuis mis de l'avant l'idée d'un plan de paix en trois phases qui serait garanti par une force mixte formée de troupes de l'ONU et de l'Union africaine (UA).

Le secrétaire général s'entretiendra du Darfour avec le leader soudanais au sommet de l'UA à Addis Abeba, en Éthiopie, les 29 et 30 janvier.

Depuis févier 2003, le conflit au Darfour a fait 200 000 morts et au moins deux millions de déplacés, selon l'ONU.