Sauver Le Darfour dans le monde

Des ONG quittent le Darfour, devenu intenable

7/7, 19 Décembre 2006

Plusieurs organisations ont retiré une partie de leur personnel de la région d'El Geneina, dans l'ouest du Darfour. Selon Terre des hommes (Tdh), la situation y est devenue intenable, en raison de l'insécurité générale.

"C'est une décision longtemps repoussée et lourde de conséquences pour les populations livrées à la plus grave crise humanitaire de la planète", a affirmé lundi Ignacio Packer, directeur de l'aide humanitaire d'urgence à Tdh, cité dans un communiqué. Au total, 124 employés d'ONG et des Nations Unies, dont cinq employés de Tdh, ont été évacués dimanche d'El Geneina vers Khartoum à bord d'avions affrétés par le Programme alimentaire mondial (PAM). Un porte-parole du PAM Simon Pluess a précisé qu'il a été conseillé aux ONG et aux agences de l'ONU de ne garder que le personnel essentiel sur place pendant la période des vacances de fin d'année.

"Ils quittent la région, alors que la violence culmine. Les incidents et les attaques se multiplient contre les personnes déplacées et le personnel humanitaire", indique Terre des hommes. Certains camps de déplacés ont leurs accès coupés, même à dix kilomètres seulement d'El Geneina, capitale du Darfour occidental. Le degré d'alerte maximal est dépassé dans cette région et les milices arabes effectuent des démonstrations de force sur place, selon l'ONG.

Les activités sont suspendues jusqu'au 6 janvier. Un expatrié de Tdh et quatre employés recrutés à Khartoum demeurent sur place. Ils assurent une présence minimale dans les trois camps de déplacés où intervient Terre des hommes. Tdh est actif à El Geneina depuis juillet 2004. Elle est soutenue par la Confédération (DDC), la Chaîne du bonheur, le Haut Commissariat pour les réfugiés, Developement and Peace (Canada).
(belga)