Sauver Le Darfour dans le monde

La France fidèle à ses engagements en Afrique

Panapress, 11 Décembre 2006

Le soutien des troupes françaises aux régimes des présidents centraficain François Bozizé et tchadien Idriss Déby, face à des mouvements rebelles hostiles, s’inscrit dans un cadre politique et est lié à l’instabilité dans la région, a déclaré lundi à Paris Jean-Baptiste Mattei, porte parole du Quai d’Orsay.

"Cela s’inscrit dans un cadre politique. Nous avons d’abord une vraie préoccupation à propos de ce qui se passe en République centrafricaine et au Tchad et plus généralement à propos de l’instabilité qui existe dans la région et qui est liée, en grande partie, aux événements du Darfour", a indiqué le porte-parole du Quai d’Orsay au cours d’un point de presse.

"Nous avons un accord de défense avec la Centrafrique et un accord de coopération militaire avec le Tchad", a-t-il ajouté avant de paraphraser le Premier ministre français, Dominique de Villepin qui avait déclaré face à cette situation : "nous sommes fidèles à nos engagements". M. Mattei a expliqué que les troupes françaises sont en appui, "à un degré variable", aux forces armées tchadiennes et centrafricaines, tout en précisant qu’elles ne se substituent pas à ces armées. "Elles apportent un appui en matière de renseignement et de logistique et aérien", a-t-il dit.

Les régimes tchadien et centrafricain, rappelle-t-on, font face à des mouvements rebelles armés qui ont lancé ces derniers jours des attaques, en occupant certaines localités avant de se faire déloger par les forces gouvernementales des deux pays qui bénéficient de l’appui de l’aviation et des militaires français basés sur leur sol.