Sauver Le Darfour dans le monde

La deuxième guerre du Soudan

Ouest-france, 23 Juin 2004

L'ancien royaume du Darfour, qui tient son nom de l'ethnie four, compte environ six millions d'habitants qui vivent sur un territoire équivalent aux deux tiers de la France. Il a été rattaché en 1916 au Soudan qui est à la fois le plus grand pays africain (cinq fois la France) et l'un des plus instables.
Depuis son indépendance, en 1956, le Soudan est, en effet, en guerre civile. Principalement entre les Arabo-Musulmans du Nord et les ethnies noires animistes et chrétiennes du Sud. L'enjeu étant la terre et surtout le pétrole.

Il y a deux ans, un processus de paix s'est enfin engagé sous une forte pression du gouvernement américain de George Bush, lui-même poussé à la fois par le lobby pétrolier et la droite chrétienne. Après vingt ans de guerre et deux millions de morts, un partage de la manne pétrolière s'est ainsi esquissé, le Sud-Soudan obtenant par ailleurs une réelle autonomie.

C'est cela qui, en février 2003, a éveillé des désirs d'autonomie dans la province du Darfour. Deux mouvements rebelles, le Mouvement de libération du Soudan (MLS) et le Mouvement de la justice et de l'égalité sont apparus, issus des ethnies noires du Centre et du Sud, les Fours, Zaghawas et Masalits. Oubliant leurs conflits ancestraux autour de l'accès à l'eau et aux pâturages, les rebelles se sont unis contre le pouvoir central du général Béchir à Khartoum. Lequel a fait donner ses bombardiers Antonov et surtout les milices des sinistres cavaliers djandjawids, issus des tribunes nomades et arabes du Nord, prompts depuis toujours à aller guerroyer contre les pasteurs et éleveurs noirs.

Alors que la paix semble s'installer pour de bon entre le Nord et le Sud-Soudan, la guerre s'est installée au Darfour, malgré un cessez-le-feu signé le 8 avril à N'Djamena, la capitale du Tchad. L'accord prévoit le déploiement de 120 observateurs envoyés par l'Union africaine avec le soutien de l'Union européenne qui a alloué 12 millions d'euros. La mission n'a toujours pas pu commencer ses travaux.