Sauver Le Darfour dans le monde

Visite officielle de son excellence Wen JIABAO, premier Ministre du Conseil des Affaires d’Etat de la république populaire de Chine.

République Du Congo, 19 Juin 2006

Sur invitation du président de la république, Denis Sassou-Nguesso, président en exercice de l’Union Africaine, le premier ministre chinois, Wen JIABAO, a effectué les 19 et 20 juin 2006 une visite officielle à Brazzaville. Au terme d’entretiens à huis clos, les deux personnalités ont donné une conférence de presse conjointe au palais du peuple.

Avant de répondre aux questions des journalistes, le président Denis Sassou-Nguesso a, dans une intervention liminaire, remercié le premier ministre et sa délégation pour cette visite officielle qui, a-t-il dit, va sans aucun doute renforcer les relations que nos deux États et nos deux peuples entretiennent depuis plus de 42 ans.

« Nous voulons le saluer au nom du peuple congolais. Le remercier aussi pour tout le soutien que le Gouvernement chinois nous a toujours accordé dans tous nos efforts de construction d’un État moderne et de développement.

« Nous venons de procéder à des signatures des accords très importants. Ces accords sont le reflet des entretiens que nous avons eu à PÉKIN en septembre de l’année dernière. Et qui ont porté sur la volonté des deux Gouvernements de faire que, nos rapports d’amitié et de coopération prennent chaque jour une importance plus grande et qu’elles aillent vers un partenariat entre la république populaire de chine et la république du Congo dans divers domaines.

«Je salue donc le premier Ministre, et lui demande de transmettre l’amitié du peuple congolais aux peuples chinois. Nous adressons aussi les salutations au président chinois, et à tous les dirigeants de la république populaire de chine.

« Enfin, je dois dire, au nom du Gouvernement et du peuple congolais que nous sommes satisfaits de l’entretien que nous venons d’avoir, et satisfaits des accords que nous venons de signer, et qui vont donner une force plus grande aux relations entre nos deux Pays ».