Sauver Le Darfour dans le monde

La Chine appuie les opérations de maintien de paix de l’UA au Darfour

Congo, 20 Juin 2006

Le Gouvernement chinois a décidé d’accorder aux opérations de maintien de paix de l’Union Africaine (UA) au Darfour (Soudan), une aide budgétaire de 1 million de dollars US et une aide humanitaire à la population du Darfour de 20 millions de yuans de renminbi (monnaie chinoise), soit 2 millions d’Euros. L’information a été donnée le 19 juin à Brazzaville par le Premier ministre, du Conseil des Affaires d’Etat chinois, Wen Jiabao, au cours d’un entretien avec les autorités congolaises.

«Pour témoigner notre soutient à l’Union Africaine, le Gouvernement chinois a décidé d’accorder aux opérations de maintien de paix de l’UA au Darfour une aide budgétaire de 1 million de dollar américain. Nous allons également accorder à la région du Darfour 20 millions de yuan renminbi d’aide humanitaire en urgence, afin d’atténuer la souffrance de la population locale», a indiqué l’homme d’Etat chinois.

Dans le but de développer le partenariat entre la Chine et l’Afrique, M. Jiabao effectue actuellement une tournée dans sept pays africains, consacrée essentiellement aux relations économiques et commerciales entre la Chine et l’Afrique. Après Brazzaville, troisième étape de son périple qui l’a conduit en Egypte et au Ghana, le Premier ministre chinois se rendra en Angola, Afrique du Sud, Tanzanie et Ouganda.

Depuis quelques années, la République populaire de Chine développe un partenariat Sud-Sud avec le contient africain. M. Jiabao a indiqué que la Chine n’est pas en quête des intérêts égoïstes, ajoutant que son pays est attaché à deux principes fondamentaux : le principe de l’égalité et des avantages réciproques et le principe de non ingérence dans les affaires intérieurs des autres Etats.

«La Chine accorde une grande importance à la coopération Sud-Sud. Nous cherchons à développer une coopération stratégique avec les pays africains, qui est marquée notamment par le renforcement de la confiance mutuelle sur le plan politique. L’aide accordée par la Chine à l’Afrique est associée à son aide économique à ce continent. Nous avons associé l’aide économique à l’aide technique. Notre objectif principal est de renforcer la capacité de développement autonome des pays africains», a appuyé M. Wen.

Le Président de la République, également Président en exercice de l’UA a salué l’initiative chinoise pour son appui à la résolution de la crise du Darfour, invitant d’autres partenaires à emboîter le pas en vue d’aider le continent à enrayer ses maux.

«Les partenaires internationaux, les amis de l’Afrique devraient appuyer les efforts de l’Afrique pour qu’elle se prenne en charge elle-même et ne continue pas d’être éternellement assistée. Voilà pourquoi nous remercions tous les partenaires qui ont appuyé l’effort de l’UA lors de son intervention au Darfour. Je remercie le Premier ministre pour la déclaration qu’il vient de faire au sujet du Darfour, de l’appui qu’il apporte à l’intervention de l’UA au Darfour et du soutien humanitaire que la Chine apporte aux populations sinistrées du Darfour», a insisté le Président Denis Sassou Nguesso.

La coopération entre la République populaire de Chine et l’Afrique ne cesse de se propulser. Félicitant les contacts que les plus hautes autorités de la Chine entretiennent avec l’Afrique, le Président de l’UA a marqué sa volonté de tout mettre en œuvre, en vue de rendre plus dynamique ces relations. Il a salué la tenue du Forum Chine-Afrique qui se tiendra en novembre prochain à Pékin. Au cours de cette rencontre, les dirigeants africains et chinois échangeront leurs points de vues et élaboreront de nouveaux mécanismes de coopération sino-africaine sur la mise en valeur des ressources humaines, l'exploitation agricole, les constructions d'infrastructures, les investissements et le commerce, etc.

«Nous allons tout mettre en œuvre pour que ce forum soit un succès et donne un élan de plus à la coopération entre la Chine et l’Afrique. Nous avons pensé que la Chine est un pays en développement qui a enregistré des progrès importants dans tous les domaines. Le partenariat stratégique entre la Chine et l’Afrique pourrait être bénéfique aux deux parties. Voilà pourquoi nous encourageons ce partenariat stratégique entre l’UA et la Chine et pensons que les progrès remportés par les uns pourraient faire avancer les autres dans le cadre de la coopération sud-sud», a conclu le Président de l’UA.