Sauver Le Darfour dans le monde

Darfour : Kofi Annan remet à la CPI

Ap, 06 Avril 2005

NATIONS UNIES (AP) - Le secrétaire général des Nations unies Kofi Annan a remis mardi au procureur en chef de la Cour pénale internationale (CPI) Luis Moreno-Ocamp une liste de 51 personnes soupçonnées de crimes de guerre dans la région soudanaise du Darfour.

Par ailleurs, le procureur adjoint de la CPI Serge Brammertz a reçu mardi à La Haye, siège de la CPI, neuf cartons contenant plusieurs milliers de documents recueillis l'année dernière par la commission spéciale de l'ONU chargée d'enquêter sur les meurtres et les exactions au Darfour.

Cette région de l'ouest du Soudan est, selon l'ONU, le théâtre de la plus grave crise humanitaire mondiale actuelle. Environ 180.000 personnes sont mortes, principalement de maladie et de famine, et environ deux millions d'autres ont été déplacées depuis le début, en février 2003, de la répression des populations noires par les milices arabes soutenues par le gouvernement de Khartoum.

La commission onusienne a conclu en janvier que des crimes contre l'humanité, mais pas de génocide, se produisent au Darfour, et a recommandé que les personnes soupçonnées d'exactions depuis le 1er juillet 2002 soient remises à la CPI.

Jeudi dernier, le Conseil de sécurité des Nations unies a adopté une résolution prévoyant la saisine de la CPI pour les cas présumés de viols, meurtres, destructions de villages et autres atteintes aux droits de l'homme.