Sauver Le Darfour dans le monde

Etats-Unis: Les leçons d'Hillary Clinton au Soudan et au Soudan du Sud

Afrique En Ligne, 10 Juin 2011

La Secrétaire d’état américaine, Mme Hillary Rodham Clinton, a souligné que le Soudan et le Soudan du Sud doivent retourner immédiatement à la table des négociations et œuvrer au parachèvement des points en suspens dans les Accords de paix globaux (Comprehensive Peace Agreement) signés en 2005 à Nairobi, au Kenya et qui avaient mis fin à des décennies de guerre civile.

Dans une contribution rendue publique par Washington Post, Mme. Clinton affirme que 'les points en suspens portent sur les finances, le pétrole et la nationalité, la délimitation des zones frontalières restantes, et la mise en œuvre totale des accords sur les arrangements provisoires relatifs au territoire convoité d’Abyei qui longe la frontière entre le Soudan et le Soudan du Sud'.

Mme Clinton a également cité le redéploiement par le Soudan de toutes ses forces militaires, ainsi que la violence qui avait secoué récemment Abyei, soulignant qu'une telle violence ne devrait pas ressurgir et contrarier la paix', le Soudan du Sud devant également régler ses problèmes internes.

Hilary Clinton qui déclare que la population du Soudan du Sud est 'confrontée à une pauvreté sans nom, à un enseignement et à des services de santé inadaptés, ainsi qu'à la présence persistante de groupes de miliciens armés, indique que, pour réussir, le Soudan du Sud devra mettre sur pied un gouvernement efficace, de large représentation, respectant les droits de l’homme et qui fonde ses objectifs sur les principes de transparence et de responsabilité'.

'Le succès futur du Soudan réside dans sa capacité à mettre fin à son isolement par la communauté internationale pour bénéficier d’un accès aux investissements étrangers et à l’allègement de sa dette', a déclaré Hilary Clinton qui promet au Soudan l'aide des Etats-Unis qu'elle affirme disposés à normaliser ses relations avec Khartoum, à condition que 'le Soudan respecte ses obligations et s'engage pleinement pour la paix tant à l’intérieur de son pays qu’avec ses voisins'.

'Nous sommes également très préoccupés par la crise humanitaire et sécuritaire au Darfour. Le gouvernement du Soudan doit s’atteler à la résolution de la demande sociale, économique et politique du peuple du Darfour et de juger les auteurs de crimes. Les Etats-Unis vont continuer à œuvrer avec les partenaires internationaux en s’appuyant sur les progrès déjà réalisés dans le processus de paix qui en est à sa phase finale', a-t-elle fait savoir dans sa contribution au journal.