Sauver Le Darfour dans le monde

Pacification au Darfour: Gambari souligne les avancées

Afrique En Ligne, 15 Juillet 2010

Garantir la paix et la sécurité au Darfour - La recherche d'une paix durable dans la région du Darfour déchirée par la guerre gagne du terrain, a déclaré mercredi, le chef de la Mission conjointe ONU/UA au Darfour (MNUAD), le Pr Ibrahim Gambari.

Il a exhorté toutes les parties en conflit à se joindre au processus afin de garantir la paix et la sécurité dans la région.

'J'ai l'intention d'inviter tous les détracteurs, particulièrement le mouvement Justice et Egalité, dirigé par le Dr. Khalil Ibrahim, à rejoindre le processus dans l'intérêt de la paix et de la stabilité', a-t-il déclaré aux représentants des organisations de la société civile au Darfour qui participent au deuxième round des discussions pour la recherche d'un règlement du conflit dans la capitale qatarie, Doha.

Toutefois, M. Gambari a salué les nouvelles selon lesquelles Abdul Wahid al- Nur, le leader de l'Armée/Mouvement de libération du Soudan (SLA/M), avait manifesté son soutien pour les négociations de paix à Doha.

'Je crois fermement que cette décision va changer positivement le processus de paix et ce n'est que par le biais de la participation active de toutes les parties dans le conflit, qu'une paix et une stabilité durables seront possibles au Darfour', a révélé l'émissaire.

'Votre présence à Doha peut faire la différence', a-t-il souligné, affirmant que 'le processus peut être un catalyseur pour les parties, y compris le gouvernement et les mouvements armés pour accélérer le processus de paix et parvenir à un accord qui va régler les problèmes à la base au Darfour, mieux vaut tard que jamais'.

M. Gambari a reconnu les efforts soutenus pour augmenter la cohésion au sein des représentants de la société civile au Darfour et a indiqué qu'une plus grande coordination et une cohérence à leur niveau étaient nécessaires pour la réalisation du processus de paix et pour l'atteinte d'un accord de paix global.

Il a salué pour leurs efforts le ministre qatari délégué des Affaires étrangères, Ahmad Ben Abdallah AlMahmoud, le gouvernement du Qatar et le médiateur-en-chef conjoint de la MINUAD, Djibril Bassolé, pour avoir organisé des négociations de paix, en coordination avec la MINUAD.

Pendant ce temps, la composante des affaires civiles a rencontré lundi les représentants de l'Autorité de transition régionale au Darfour (TDRA, sigle anglais) à El Geneina, à l'ouest du Darfour, pour discuter d'une action concertée visant la promotion des accords de paix signés le 28 juin entre les communautés Rizeigat et Misseriya. Le pacte a pour but de mettre fin à trois mois d'accrochages sanglants entre elles.

Un communiqué de la MINUAD indique que les représentants de la mission conjointe ont discuté avec le président de la Commission paix et réconciliation de la TDRA, Asaad Bahreldin, et le rapporteur de la commission, Yagoub Mohammed Ali.

La rencontre a porté sur une stratégie pour la publication et la diffusion d'un document d'accord de paix dans les communautés éloignées.

'On espère que le projet va permettre de désamorcer les tensions résiduelles et encourager l'engagement à mettre en œuvre l'accord pour empêcher un autre cycle de violences. La MINUAD va aider à financer le plan comme un projet à impact immédiat', a-t-il souligné.