Sauver Le Darfour dans le monde

Enquête internationale au Darfour

Voie3.com, 04 Mars 2010

L’Opération conjointe de l’Union africaine et des Nations Unies au Darfour (MINUAD) a indiqué mardi qu’elle vérifiait les informations selon lesquelles des combats auraient éclaté dans la zone de Jebel Marra, dans la province du Darfour-Ouest (Soudan).

« La Mission est particulièrement préoccupée par le fait que s’ils sont confirmés, ces actes de violence interviennent à un moment où des progrès positifs ont été faits vers la paix et la stabilité de la région », souligne un communiqué publié depuis El Fasher, la capitale du Sud-Darfour.

Un accord cadre a été récemment signé par le gouvernement du Soudan et le Mouvement pour la justice et l’égalité, l’un des principaux mouvements rebelles. Le Représentant spécial conjoint des Nations Unies et de l’Union africaine, Ibrahim Gambari, a souhaité qu’un accord global soit signé pour encourager le dialogue plutôt que la confrontation.

« Toutes les parties doivent se souvenir que la confrontation armée entraîne inévitablement des pertes chez les combattants et a des conséquences graves sur les civils, avec des pertes en vies humaines, la destruction de propriétés et des déplacements massifs de population », a-t-il déclaré.

M. Gambari était ce weekend à Kigali au Rwanda pour une visite de deux jours au cours de laquelle il a été reçu par le Président Paul Kagamé, saluant son rôle « au-delà du Rwanda pour les opérations de maintien de la paix partout dans le monde, surtout en Afrique, et pour faire en sorte que la voix de l’Afrique soit entendue dans les forums mondiaux ».

Paul Kagamé a réitéré l’engagement de son pays à soutenir la MINUAD. « Soyez assurés, et comptez sur nous, nous ferons toujours tout notre possible, dans la limite de nos capacités », a-t-il dit.

Le Rwanda est le deuxième plus gros pays contributeur de troupes de la Mission, avec 3.200 soldats et policiers déployés.