Sauver Le Darfour dans le monde

Médecins du Monde contraint de suspendre ses activités

Mdm, 25 Février 2010

Darfour / Combats dans le Jebel Mara :100 000 civils privés d’accès aux soins, Médecins du Monde contraint de suspendre ses activités

Suite à l’attaque qui vient d’être lancée aujourd’hui contre la ville de Déribat et aux combats qui font rage depuis plusieurs jours dans le Jebel Mara, notamment dans la région de Feina, Médecins du Monde est contraint de suspendre ses activités médicales sur l’ensemble de la zone.

Déribat, ville de 50 000 habitants, a été attaquée ce mercredi, provoquant la fuite massive de la population et portant à plus de 100 000 le nombre de déplacés sur la zone.

MdM s’inquiète des conséquences sanitaires de ces déplacements de populations : absence d’accès aux soins, accès très insuffisant à l’eau potable, risques d’épidémies de méningite, démarrage précoce de la période de soudure lié aux mauvaises récoltes risquant d’entraîner une hausse de la malnutrition aigüe, notamment chez les enfants de moins de cinq ans.

Au delà de cette nouvelle attaque, Médecins du Monde dénonce le pillage du centre de santé de Feina, survenu le 18 février, privant les 30 000 habitants de la zone de la seule structure de soins efficiente.

Médecins du Monde demande aux acteurs du conflit de protéger le centre de soins de la ville, de faciliter le travail du personnel de santé et de respecter les populations civiles piégées par les affrontements.


Face à l’ampleur de cette nouvelle crise, MdM demande un accès immédiat à la zone du Jebel Mara pour qu’une aide humanitaire d’ampleur soit apportée aux 100 000 déplacés.

Pour rappel, Médecins du Monde intervient auprès des populations du Jebel Mara depuis 2008 pour favoriser l’accès aux soins de santé primaires, améliorer la santé materno-infantile et diminuer la malnutrition. Suite aux combats dans les zones de Kidingeer et Leiba, l’association a été contrainte, le 11 février 2010, d’évacuer son personnel expatrié du Jebel Mara.