Sauver Le Darfour dans le monde

Darfour-Washington dénonce l'attitude du Soudan envers la Minuad

Reuters, 30 Novembre 2009


La représentante américaine à l'Onu, Susan Rice, a dénoncé lundi l'attitude des autorités soudanaises envers la Minuad, la force de paix internationale au Darfour, dans l'ouest du Soudan.

Selon un récent rapport du secrétaire général de l'Onu, Ban Ki-moon, Khartoum harcèle la force de paix, qui associe les Nations unies et l'Union africaine, et limite ses mouvements.

"Les Etats-Unis sont particulièrement inquiets" après la publication de ce rapport "qui énumère 42 exemples où la Minuad s'est vu interdire la liberté de mouvement ou l'accès" à certaines zones, a dit Susan Rice aux journalistes après une réunion du Conseil de sécurité sur le Soudan.

"Cela contrevient gravement aux termes acceptés par le gouvernement soudanais concernant le statut de la force internationale et nuit aux capacités de la Minuad à protéger les populations civiles", a-t-elle ajouté. "C'est totalement inacceptable, tout comme les menaces du gouvernement soudanais contre la Minuad.",

La semaine dernière, après la publication du rapport, l'ambassadeur du Soudan aux Nations unies a estimé qu'il était temps pour la force internationale de se préparer à quitter le Darfour.

Le conflit au Darfour a éclaté début 2003, lorsque des rebelles non-arabes ont pris les armes pour dénoncer le désintérêt du régime de Khartoum pour le développement de cette région.

Les violences qui ont suivi ont déplacé plus de deux millions de personnes et l'Onu estime que 300.000 personnes ont été tuées, un chiffre que Khartoum rejette.

La Minuad, formée par une résolution adoptée en juillet 2007, compte actuellement près de 20.000 militaires et policiers déployés dans une région grande comme la France. Le Conseil de sécurité de l'Onu y avait autorisé l'envoi de 26.000 soldats de la paix.