Sauver Le Darfour dans le monde

Chine: l'accusation de la BBC sur les ventes d'armes au Soudan est sans fondement

Xinhua, 18 Juillet 2008

L'accusation par la BBC sur les ventes d'armes chinoises au Soudan aggravant la situation au Darfour est "partiale et sans fondement", a déclaré vendredi à Beijing le représentant spécial du gouvernement chinois sur la question du Darfour Liu Guijin.

Un programme mis en ligne sur le site de la BBC les 13 et 14 juillet a accusé la Chine d'avoir violé l'embargo sur les armes du Conseil de Sécurité de l'ONU et exporté des camions militaires au Soudan.

Cette accusation "est pleine d'arrières-pensées", selon Liu.

Il a expliqué que la Dongfeng Motor Corporation avait exporté 212 camions au Soudan en 2005 mais que tous ces camions étaient conçus pour un usage civil, chacun ayant une capacité de chargement de 3,5 tonnes.

Selon les règlements chinois concernés, l'exportation de produits à usage civil n'a pas besoin d'être autorisée par le gouvernement chinois.

Le programme montre deux photos sur lesquelles les camions étaient équipés de deux mitraillettes, accusant ainsi la Chine d'avoir violé la décision de l'ONU. Liu a indiqué qu'une telle accusation était "irresponsable".

La Chine maintient des relations commerciales normales avec le Soudan et d'autres pays africains, et respecte strictement les règles du gouvernement chinois en la matière.

Certains médias et organisations occidentaux traitent les relations Chine-Soudan de façon partiale et injuste, a indiqué Liu.

Il a également exprimé son inquiétude sur la poursuite intentée par la Cour pénale internationale (CPI) contre le dirigeant soudanais. Un procureur de la CPI a demandé lundi qu'un mandat d'arrêt soit émis contre le président soudanais Omar el-Béshir, l'accusant d'avoir commis des crimes de guerre au Darfour.

Liu a appelé les parties intéressées à adopter une attitude prudente et à régler les divergences par le dialogue, ajoutant que la Chine était prête à travailler avec la communauté internationale pour accélérer le règlement de la question du Darfour.

La Chine est ouverte à toute action qui pourrait régler la question du Darfour, a dit Liu, notant qu'il s'agissait de la position permanente de la Chine.

Malgré les risques, la Chine a respecté ses engagements en envoyant au Darfour une équipe composée de 315 ingénieurs.

En outre, la Chine a convenu d'envoyer une autre équipe d'environ 90 membres, qui constitue une partie de la force onusienne installée dans le sud du Soudan.

Cette équipe et certaines entreprises chinoises ont pris des risques au Darfour en faisant des préparatifs logistiques pour le déploiement de la force hybride du maintien de la paix des Nations Unies et de l'Union africaine, a dit Liu.

Le gouvernement chinois enverra davantage de matériel d'aide humanitaire d'une valeur de 60 millions de yuans (8,8 millions de dollars) au Darfour cette année, selon Liu.

"Nous serons toujours déterminés à travailler avec la communauté internationale pour régler la question du Darfour", a-t-il noté. Fin