Sauver Le Darfour dans le monde

Bush favorable à une approche politique au Darfour et des sanctions bilatérales contre Mugabe

Apa News, 15 Juillet 2008

Le Président américain Georges Bush a déclaré mardi que la situation au Darfour était complexe et nécessitait que toutes les parties en cause travaillent pour mettre fin aux souffrances endurées par les populations.

Le Président américain répondait à une question posée par un journaliste, au sujet de l’inculpation du président soudanais par la Cour pénale internationale (CPI).

«Les Etats-Unis ne sont pas membres de la Cour pénale internationale. Cependant nous travaillons avec les parties pour trouver des solutions aux différents foyers de tensions au Darfour", a indiqué le président au cours d’une conférence de presse à la Maison Blanche à Washington.

Selon lui, les Etats-Unis travaillent avec El Bechir pour lui faire comprendre, la nécessite d’apaiser la situation.

"Nous travaillons également avec l’Union Africaine pour accélérer le déploiement des troupes au Darfour », a ajouté George Bush qui a souligné que les Etats-Unis "sont en étroite collaboration", avec la France pour trouver des solutions à la volatile situation au Tchad.

Cette déclaration de Bush sur la situation au Darfour est un camouflet de plus, infligé à la Cour pénale Internationale pour faire l’unanimité au sein du Conseil de sécurité de l’ONU, quant à la poursuite pénale des hauts responsables politiques soudanais, relèvent des observateurs.

Le numéro 1 américain a également déclaré à propos du veto de la Chine et de la Russie contre des sanctions de l’ONU au Zimbabwe, qu’il était « très déçu de ces nouveaux développements ».

Bush a annoncé que son administration était en train de réfléchir sur l’éventualité d’imposer des sanctions bilatérales aux dirigeants du Zimbabwe.