Sauver Le Darfour dans le monde

Sept membres de la Minuad tués dans une embuscade au Darfour

Reuters, 09 Juillet 2008

Sept membres de la force commune de l'Onu et de l'Union africaine déployée au Darfour, dans l'ouest du Soudan, ont été tués dans une embuscade tendue par une milice non identifiée, selon un bilan par les Nations unies.
Michèle Montas, porte-parole de l'Onu, a précisé que l'attaque, qui a également fait 22 blessés, dont sept sont dans un état grave, avait duré deux heures.

L'attaque contre une trentaine de véhicules en patrouille de la Minuad s'est produite mardi dans la région d'Um Haqiba, dans le nord de la province.

Selon la porte-parole de la Minuad au Soudan, Sherin Zorba, les assaillants se trouvaient à bord d'une quarantaine de véhicules lors de l'embuscade.

La milice n'a pas été identifiée et les principaux groupes rebelles du Darfour, dont le Mouvement pour l'égalité et la justice (JEM), ont nié toute implication.

"Nous, le JEM, condamnons fermement ce genre de comportement, de la part de quelque groupe que ce soit, qui va à l'encontre de la loi internationale", a dit un chef militaire du JEM, Souleiman Sandal. "Nous coopérons tout le temps avec la force hybride."

L'armée soudanaise a également affirmé n'avoir aucun lien avec l'attaque.

Ban Ki-moon, secrétaire général de l'Onu, "condamne dans les termes les plus vifs cet acte de violence extrême inacceptable contre des casques bleus des Nations Unies et de l'Union africaine (UA) au Darfour et appelle le gouvernement du Soudan à tout faire pour identifier rapidement ses auteurs et les traduire devant la justice", peut-on lire dans un communiqué.

La présidence française de l'Union européenne a, elle aussi, condamné l'attaque "avec la plus grande fermeté".

Dans un communiqué, elle se déclare "particulièrement préoccupée par les informations qui lui parviennent sur le caractère massif de cette attaque, dans laquelle auraient été engagés plusieurs dizaines de véhicules armés, dans l'intention délibérée d'infliger des pertes aux soldats de la paix de l'ONU et de l'Union Africaine".

Elle appelle l'ensemble des parties, en premier lieu les autorités soudanaises, à coopérer avec la Minuad "en vue d'établir rapidement les faits et les responsabilités".

La Minuad dispose pour maintenir la paix sur un territoire grand comme la France d'environ 10.000 hommes sur les 26.000 promis. La guerre civile au Darfour a fait depuis son début en 2003 environ 200.000 morts et 2,5 millions de déplacés.