Sauver Le Darfour dans le monde

Violente attaque contre la MINUAD

Radio Canada, 09 Juillet 2008

Les violences se poursuivent au Soudan. Sept soldats et policiers de la Mission des Nations unies et de l'Union africaine au Darfour (MINUAD) ont été tués et 22 autres, blessés dans une embuscade tendue par une milice non identifiée, mercredi, dans le nord de la région.

Les cinq militaires tués étaient Rwandais, et les deux policiers, Ghanéen et Ougandais. Au moins sept des blessés sont dans un état grave.

L'attaque s'est produite tandis qu'une patrouille de la MINUAD enquêtait sur le meurtre de civils.

Le bureau du secrétaire général des Nations unies a indiqué que « les assaillants ont utilisé des armes lourdes et se sont engagés dans un échange de tirs avec le convoi de la MINUAD qui a duré plus de deux heures ».

Il s'agit de la plus importante attaque contre la force conjointe des Nations unies et de l'Union africaine au Darfour.

La MINUAD doit compter au total quelque 26 000 hommes, 19 500 soldats et 6500 policiers.

Pour l'instant, elle ne dispose que de 9200 soldats et policiers et de 1300 civils dans cet immense territoire, et la situation est difficile pour les pays qui veulent envoyer des soldats.

Le Soudan, qui a toujours été réticent au déploiement de troupes qui ne sont pas africaines, a bloqué l'arrivée de Casques bleus thaïlandais et népalais.

Depuis 2003, selon les Nations unies, le conflit au Darfour a fait jusqu'à 300 000 morts et plus de 2,2 millions de déplacés. Le gouvernement soudanais, lui, parle de 10 000 morts.