Sauver Le Darfour dans le monde

Soudan: l'armée traque les rebelles

Bbc Afrique, 12 Avril 2008

Les services de sécurité soudanais mènent des opérations de ratissage, arrêtant des hommes soupçonnés d'être des rebelles.
Un couvre-feu a été imposé à Omdurman, l'une des trois localités de l'agglomération de Khartoum où des combats ont eu lieu ce week-end.
Une fusillade a également éclaté dans le centre de la capitale où les forces étaient à la poursuite d'un petit groupe de combattants présumés du JEM.

Selon certaines sources, de nombreux habitants de Khartoum originaires du Darfour sont arrêtés.

Par ailleurs, le dirigeant de l'opposition islamiste, Hassan el Tourabi, a été arrêté à l'aube, lundi, en même temps que plusieurs autres responsables du parti du Congrès populaire. Il a été libéré en fin de journée.

Ce n'est pas la première fois, que l'ancienne éminence grise du régime d'Omar el-Béchir est soupçonnée de soutenir les rebelles du JEM ; il a toujours démenti.

Certes, le leader de la rébellion, Khalil Ibrahim - qui partage la même idéologie - a été un fervent partisan d'Hassan el Tourabi dans les années 1990, mais les deux hommes auraient des divergences sur la stratégie militaire du JEM au Darfour.

Lundi matin, le groupe affirmait être toujours actif dans la zone d'Omdurman.

Le chef du mouvement, Khalil Ibrahim, a déclaré à la BBC que ses combattants se regroupaient et lanceraient de nouvelles attaques sur la capitale soudanaise.