Sauver Le Darfour dans le monde

« Le Soudan oublié »

Dw-world, 24 Avril 2008

Großansicht des Bildes mit der Bildunterschrift: Deux enfants dans un camp de réfugiés au Darfour

En Une des grands quotidiens allemands : le parti démocrate américain affaibli, la crise alimentaire mondiale et celle, silencieuse, du Darfour.

Bildunterschrift: Großansicht des Bildes mit der Bildunterschrift: Hillary Clinton et Barack Obama poursuivent la course à la présidentielle« Une lutte de titans » titre die Welt qui s'intéresse au déroulement des primaires aux Etats-Unis. Le parti démocrate est mis en danger, estime le quotidien. Il suit presque effrayé la bataille que se livrent ses deux candidats avec une fureur de gladiateurs. Hillary Clinton n'a pas perdu en Pennsylvanie. Maintenant il faut lutter jusqu'au bout. Les candidats suivent leurs propres intérêts, ce qui est logique, et peuvent ainsi détériorer l'image du parti qui pourrait alors devenir le grand perdant de cette altercation. Au final, c'est un autre qui pourrait en profiter, à savoir John McCain.

Bildunterschrift: Großansicht des Bildes mit der Bildunterschrift: 11 avril 2008, distribution de riz au BangladeshLa Tageszeitung commente pour sa part le débat qui a eu lieu hier entre les députés allemands à propos de la crise de la faim. Un débat certes d'actualité mais le problème est identifié depuis longtemps : c'est la répartition inéquitable des aliments à travers le monde. Et les solutions proposées par les protagonistes n'offraient rien de vraiment nouveau. Bien sûr Angela Merkel a raison lorsqu'elle évoque le changement des habitudes alimentaires en Chine et en Inde. Certains des facteurs qui ont mené à cette crise alimentaire ne sont pas forcément politiques. Mais d'autres si : il s'agit de la politique agraire européenne ou encore de l'aide structurelle pour les pays pauvres.

Les révoltes de la faim, mais aussi le soulèvement des Tibétains, les massacres au Kenya et la farce électorale au Zimbabwe, sont autant d'évènements qui ont éclipsé la situation du Soudan, analyse la Süddeutsche Zeitung. D'après le journal munichois, le pays est victime de ces crises internationales concurrentes, elles lui ont volé la vedette. Les Nations Unies viennent de déclarer que 300 000 personnes sont mortes dans la province du Darfour, c'est 100 000 de plus que dans la dernière estimation. Au sud du pays la détresse humanitaire est si grande que les mots sont impuissants à la décrire. Et pourtant aucun signe d'indignation.

Bildunterschrift: Großansicht des Bildes mit der Bildunterschrift: Soldats de la MINAD, force hybride des Nations unies et de l'Union africaine au DarfourMême constat pour la Frankfurter Allgemeine Zeitung : le massacre a commencé il y a cinq ans et jusqu'ici la communauté internationale n'a pas réussi à mettre fin à la violence dans la région. Le Programme alimentaire mondial réduit ses livraisons indispensables à la survie. Ses convois sont trop souvent attaqués. Et après cinq mois, le déploiement de la MINUAD n'a même pas atteint 40% de ses effectifs. Elle atteindra sa pleine capacité opérationnelle au plus tôt en 2009.