Sauver Le Darfour dans le monde

Darfour: les enfants dans une situation terrible, selon des ONG

Afp, 12 Avril 2008

Des ONG internationales ont dressé un constat terrible de la situation des enfants au Darfour, cinq ans après le début du conflit dans cette province du Soudan qui a fait 200.000 morts et quelque 2,2 millions de déplacés.

"Sur les quatre millions de personnes touchées par le conflit, 1,8 million sont des enfants. Depuis cinq ans, beaucoup sont morts, les autres n'ont connu que la guerre, la violence (y compris sexuelle) ou la vie dans les camps. Un million d'enfants ont été déplacés", constatent ces ONG dans une déclaration publique.

Action des Chrétiens pour l'abolition de la torture, Amnesty International, la Fédération Internationale des Ligues des droits de l'Homme (FIDH) et Human Rights Watch (HRW) souhaitent attirer l'attention sur la situation des enfants au Darfour.

Après avoir constaté que "les négociations politiques et le processus de paix sont au point mort" et que "la force du maintien de la paix de l'ONU et de l'Union Africaine n'est pas capable d'accomplir son mandat", ces organisations affirment que "la communauté internationale faillit à sa responsabilité de protéger les populations du Darfour".

De nouvelles violences ont éclaté en février dans le Darfour-Ouest, une région frontalière du Tchad, entre l'armée soudanaise soutenue par des milices locales et les rebelles.

Le processus de paix parrainé par l'ONU n'a pas avancé depuis son lancement en octobre en Libye et son boycott par des factions rebelles du Darfour.

A l'initiative d'une coalition d'ONG, des réunions sont prévues dimanche dans une trentaine de pays pour marquer les cinq ans de conflit au Darfour et demander l'arrêt des attaques contre les civils, le déploiement de la force de paix des Nations unies, et la protection des civils, en particulier des enfants.

La journée est notamment parrainée par l'écrivain J. K. Rowling, auteure de la série Harry Potter et les acteurs Matt Damon et Thandie Newton.

En cinq ans, la guerre civile et ses conséquences ont fait près de 200.000 morts au Darfour, selon des organisations internationales, et plus de deux millions de déplacés. Khartoum conteste ce bilan et chiffre le nombre des victimes à 9.000.